Chaos et harmonie dans l’art

Accueil » Chaos et harmonie dans l’art
Art
Broche186
Partager73
259 Actions

Ci-dessous, deux peintures récentes mais très différentes basées sur la jetée de Kingfisher Bay. Ensemble, ils me rappellent le chaos et l’harmonie.


Dan Scott, Chaos et harmonie

Une grande partie de l’art peut être réduite à un conflit fondamental entre le chaos et l’harmonie.

Le chaos est inattendu, indésirable, inconnu. C’est cette explosion d’activité dans un arrière-plan calme. C’est tes erreurs. C’est faire tomber la toile par terre. C’est le sujet qui bouge pendant que vous peignez.

L’harmonie est connexion, attente, modèle, répétition, relations. C’est quand tout fonctionne ensemble. Ce sont les bleus, les verts et les violets de la série des nénuphars de Claude Monet. C’est quand vous placez la bonne couleur au bon endroit (merci à Richard Schmid d’avoir écrit quelque chose dans ce sens).

Île Fraser, Drame (ci-dessous) penche vers le chaos, surtout par rapport à son homologue subtil. Il capture le coucher de soleil vibrant depuis le bout de la jetée. C’est une bataille de lumière contre l’obscurité granuleuse, chaude contre froide.

Le chaos dans ce cas est le coup de pinceau rugueux et les coups de couteau à palette; la vague jetée ; l’eau agitée.

L’harmonie est la relation entre chaud et froid ; l’équilibre entre ciel et mer; la répétition et la structure de la jetée ; les motifs créés par le ciel et les nuages.


Dan Scott, Île Fraser, Drame, 2020
Dan Scott, Île Fraser, Drame, 2020

Île Fraser, High Key penche vers l’harmonie. Il capture l’heure bleue et ses merveilleuses couleurs pastel.

Mais ne vous méprenez pas, il y a du chaos dans ce tableau. Tout comme il y a de l’harmonie dans Île Fraser, Drame. Remarquez les accents bleu foncé; les nuages ​​sombres au loin ; les poteaux et les feux irréguliers de la jetée ; les chiffres ambigus.


Dan Scott, Île Fraser, High Key, 2020
Dan Scott, Île Fraser, High Key, 2020

Il est important de noter que le chaos et l’harmonie ont besoin l’un de l’autre. Le chaos sans harmonie n’a pas de sens. L’harmonie sans chaos est ennuyeuse ; c’est une toile vierge.

J’aime penser à eux sur une échelle, plutôt que comme des absolus. Ma peinture penche-t-elle vers le chaos ou l’harmonie ? Cette façon de penser invite à utiliser à la fois le chaos et l’harmonie, pas l’un ou l’autre.

James Whistler suggère dans la citation suivante que le chaos est la base et qu’il appartient aux artistes de créer une harmonie glorieuse. Combien d’harmonie dépend de vous.

« La nature contient les éléments, en couleur et en forme, de toutes les images, comme le clavier contient les notes de toute musique. Mais l’artiste est né pour choisir et choisir… afin que le résultat soit magnifique – alors que le musicien rassemble ses notes et forme ses accords, jusqu’à ce qu’il fasse sortir du chaos une harmonie glorieuse… » James Abbott McNeill Whistler

Autres exemples de chaos et d’harmonie dans l’art

Passons en revue quelques autres exemples, en commençant par celui de Joseph Turner Pluie, vapeur et vitesse – Le Great Western Railway.

Le chaos c’est :

  • La bataille entre le train noir stygien et l’atmosphère brumeuse de la nature.
  • Le flou de fond.
  • Le coup de pinceau énergique et la couleur froissée.

L’harmonie c’est :

  • La palette de couleurs terne.
  • Le sens du mouvement.
  • L’équilibre entre grand espace ambiant et petits accents sombres.
  • La relation entre les couleurs chaudes et froides.
JMW Turner, Pluie, vapeur et vitesse - Le Great Western Railway, 1844
JMW Turner, Pluie, vapeur et vitesse – Le Great Western Railway, 1844

Voici une autre peinture de Turner.

Le chaos c’est :

  • Combat et mort.
  • Les navires endommagés.
  • Les nuages ​​en plein essor.

L’harmonie c’est :

  • La belle ingénierie, la répétition et le motif des navires.
  • Des gens qui travaillent ensemble (même si c’est contre d’autres personnes).
  • Les drapeaux représentant une cause ou une identité commune.

JMW Turner, La bataille de Trafalgar, 21 octobre 1805, 1822
JMW Turner, La bataille de Trafalgar, 21 octobre 1805, 1822

Lilla Cabot Perry Falaises d’Etretat.

Le chaos c’est :

  • Les vagues déferlantes et les eaux vives.
  • La bataille entre la mer et la terre.
  • Les nuages ​​lumineux qui brisent le ciel bleu.

L’harmonie c’est :

  • Les bleus, les verts et les violets.
  • Les oranges et les rouges.
  • Le sens du mouvement dans le ciel et la mer.
  • La force immobile de la terre.

Lilla Cabot Perry, Falaises d'Etretat
Lilla Cabot Perry, Falaises d’Etretat

de Peder Kroyer De la fonderie de fer de Burmeister et Wain.

Le chaos c’est :

  • La puissance indomptée du feu et de la chaleur.
  • Les accidents et les erreurs potentiels qui pourraient avoir des conséquences désastreuses.
  • La nature imparfaite de l’homme.

L’harmonie c’est :

  • Des gens qui travaillent ensemble.
  • L’échafaudage ci-dessus.
  • La science, l’ingénierie et le progrès.

Peder Severin Krøyer, de la fonderie de fer de Burmeister et Wain, 1885
Peder Severin Krøyer, de la fonderie de fer de Burmeister et Wain, 1885

de Pierre Auguste Renoir Pont-Neuf.

Le chaos c’est :

  • Le caractère ambigu des chiffres.
  • L’activité dans les rues, avec des voitures, des chevaux, des adultes et des enfants occupant tous la même zone.

L’harmonie c’est :

  • Le drapeau suspendu à droite.
  • L’arrangement agréable des nuages.
  • La répétition et le modèle de l’architecture.
  • L’équilibre entre ciel et terre.

Pierre Auguste Renoir, Pont-Neuf, 1872
Pierre Auguste Renoir, Pont-Neuf, 1872

de Vincent van Gogh Iris.

Le chaos c’est :

  • Les coups énergiques.
  • L’esprit troublé et créatif de son créateur.
  • Les formes et les lignes inhabituelles.
Lire aussi  Zoom sur la série Waterloo Bridge de Claude Monet

L’harmonie c’est :

  • Le sens de la répétition.
  • Les groupements de couleurs.
  • Le style cohérent.

Vincent van Gogh, Iris, 1889
Vincent van Gogh, Iris, 1889

Dans mon récent Arbre, lumière tachetéele désordre est :

  • Les couleurs striées qui représentent la lumière tachetée. Il y a un merveilleux élément d’incertitude lorsque je prélève deux ou trois couleurs sur un pinceau et que je trace un trait sur la toile.
  • Les branches jaillissant dans toutes les directions.
  • Le coup de pinceau sauvage.

L’harmonie c’est :

  • Les oranges et les verts clairs.
  • Les motifs subtils de la nature.
  • La solidarité du tronc d’arbre.
  • Le sens de la connexion. Les feuilles, les branches, les troncs, les plantes et l’herbe poussent tous à partir du même sol.

Dan Scott, Arbre, Lumière tachetée, 2020, 1200W Web
Dan Scott, Arbre, lumière tachetée, 2020

Points clés à retenir

  • Vous avez besoin à la fois de chaos et d’harmonie. Ils n’ont aucun sens l’un sans l’autre.
  • Pensez au chaos et à l’harmonie sur une échelle, plutôt qu’à des absolus. Votre peinture penche-t-elle vers le chaos ou l’harmonie ? Cette façon de penser vous invite à utiliser les deux, pas l’un ou l’autre.
  • Le contexte compte. Mon Île Fraser, High Key représente l’harmonie par rapport à Île Fraser, Drame. Mais en soi, c’est une histoire à la fois de chaos et d’harmonie.

Ressources additionnelles

  • Principes de l’art
  • Un regard plus attentif sur la série du pont de Waterloo de Claude Monet – Des peintures qui penchent vers l’harmonie.
  • Ce que vous pouvez apprendre de ces 10 peintures dramatiques – Des peintures qui penchent vers le chaos.
  • Les 12 règles de la vie de Jordan Peterson : un antidote au chaos – Sans rapport avec la peinture, mais a des points de vue intéressants sur le chaos et l’harmonie dans la vie.
  • Sur le chevalet : Fraser Island, High Key, septembre 2020
  • Académie de peinture – Mon cours de base.

Merci d’avoir lu!

Merci d’avoir pris le temps de lire cette publication. Je vous en suis reconnaissant! N’hésitez pas à partager avec vos amis. Si vous voulez plus de conseils de peinture, consultez mon cours de l’Académie de peinture.

Bonne peinture !


Académie de peinture Signature Draw

Dan Scott

Académie de peinture de dessin