Un regard plus attentif sur Impression, Sunrise de Claude Monet

Accueil » Un regard plus attentif sur Impression, Sunrise de Claude Monet
Art
Broche589
Partager209
798 Actions

Dans cet article, je regarde de plus près l’une de mes peintures préférées, Impression, lever de soleil de Claude Monet – le tableau qui a donné son nom à l’impressionnisme. Je couvre:

  • Faits saillants sur Impression, Sunrise

  • Couleur et Lumière

  • Coup de pinceau

  • Composition

  • Points clés à retenir

  • Apprendre encore plus

  • Merci d’avoir lu!

Claude Monet, Impression, Lever du soleil, 1872
Claude Monet, Impression, Lever du soleil, 1872

(Bonus : Cliquez ici pour télécharger une copie PDF de ma feuille de triche sur la théorie des couleurs.)

Faits saillants sur Impression, Sunrise

  • Impression, lever de soleil a été peint en 1872, lorsque Monet avait 32 ans.
  • Il représente le port du Havre en France, où Monet a grandi. Il fait partie d’une série de peintures basées sur Le Havre peintes à la même époque. Voici deux des autres peintures de la série :
Claude Monet, Lever de soleil, Marine, 1873
Claude Monet, Lever de soleil, Marine, 1873
Claude Monet, Le Bassin du Commerce, Le Havre, 1874
Claude Monet, Le Bassin du Commerce, Le Havre, 1874
  • La série est exposée en 1874 à l’« Exposition des Impressionnistes ». Certains des autres artistes qui ont exposé aux côtés de Monet étaient Camille Pissarro, Alfred Sisley, Paul Cézanne, Berthe Morisot et Edgar Degas.
  • Le critique d’art Louis Leroy a écrit sur l’exposition dans le journal Le Charivari et a utilisé le terme «impressionnisme» pour se moquer de la nature lâche et détendue des peintures. Mais, malgré les critiques voulues, les artistes ont adopté le terme comme nom du mouvement, l’impressionnisme. Voici un extrait de l’article de Leroy, qui prend le point de vue de deux spectateurs sceptiques discutant de la peinture de Monet :

« Impression, j’en étais certain. Je me disais juste que, puisque j’étais impressionné, il fallait qu’il y ait de l’impression là-dedans – et quelle liberté, quelle facilité de travail ! Un dessin préliminaire pour un motif de papier peint est plus fini que ce paysage marin.

  • Monet a nommé le tableau en fonction de sa représentation lâche du port. Il expliqua:

« Ils m’ont demandé un titre pour le catalogue, ça ne pouvait pas vraiment être pris pour une vue du Havre, et j’ai dit : ‘Mettez Impression’. »

Couleur et lumière

L’accent de cette peinture est presque entièrement sur la couleur et la lumière. Le coup de pinceau est lâche, le détail est simple et la composition est assez basique. Mais l’utilisation de la couleur pour représenter la lumière suffit à faire fonctionner cette peinture.

La plupart de la peinture est composée d’oranges ternes, de bleus et de verts, qui forment la toile de fond des bateaux vert foncé et du lever de soleil orange vif.

Claude Monet, Impression, lever de soleil, 1872 (gros plan 2)
Claude Monet, Impression, lever de soleil, 1872 (gros plan 1)

À mon avis, la partie la plus intéressante de la peinture est l’utilisation de l’orange vif pour peindre la lumière. Le soleil et son reflet ressortent vraiment du reste des tons ternes. Avant de continuer à lire, réfléchissez à la clarté ou à l’obscurité du lever de soleil orange et de son reflet par rapport aux couleurs environnantes.

La réponse est qu’ils ont presque exactement la même valeur, comme le révèle l’image en niveaux de gris ci-dessous. Il n’y a pratiquement pas de contraste de valeur, seulement un contraste de saturation et de teinte. Le bateau sombre, en revanche, représente un fort contraste de valeur par rapport aux couleurs environnantes.

Version désaturée du tableau - le soleil est pratiquement invisible

Chaque fois que nous peignons une source de lumière réelle (comme le soleil, une lampe ou un lampadaire), un dilemme auquel nous sommes confrontés en tant qu’artistes est que nos peintures ne sont pas capables d’atteindre la même intensité de lumière elle-même. L’autre dilemme, surtout pour peindre un chaleureuse source de lumière comme le soleil, c’est que nos couleurs ont tendance à s’affaiblir et à se refroidir avec l’ajout de blanc. Ce que Monet montre avec ce tableau, c’est à quel point le contraste de saturation peut être puissant, en particulier pour peindre une source de lumière chaude.

Coup de pinceau

Le coup de pinceau est lâche et fluide comme si Monet l’avait peint sans hésitation. Il y a un contraste entre la peinture fine utilisée pour le fond et la peinture épaisse et empâtée utilisée pour les accents audacieux (les bateaux, le soleil et son reflet).

Ci-dessous, un gros plan du ciel. Pour moi, cela ressemble à une accumulation de lavis fins, avec quelques détails vagues peints sur le dessus en utilisant (je suppose) une technique humide sur humide.

Claude Monet, Impression, lever de soleil, 1872 (gros plan 3)

Le bateau vert foncé semble avoir été peint avec seulement quelques coups audacieux avec un pinceau relativement gros (vous pouvez voir les marques de pinceau individuelles dans le gros plan ci-dessous). Un coup de pinceau plus agressif a été utilisé pour la réflexion du lever du soleil.

Notez également que la réflexion du lever du soleil n’a pas été peinte avec une couleur orange unie. Il y a des touches de blanc non mélangé et divers tons orange là-dedans. Cela donne à chaque trait un effet de couleur cassé intéressant.

Claude Monet, Impression, lever de soleil, 1872 (gros plan 1)

Monet a utilisé une technique similaire au bas du tableau avec les tirets de vert foncé. Cela suggère un mouvement dans l’eau et ajoute à la profondeur de la peinture car ils ne sont présents qu’au premier plan.

Claude Monet, Impression, lever de soleil, 1872 - Verts foncés

Le coup de pinceau dans le ciel suit une courbe descendante qui donne à la peinture une impression de mouvement et maintient votre attention dans la peinture. Si Monet avait peint le ciel avec un pinceau net et horizontal, il aurait l’air beaucoup plus statique.

Claude Monet, Impression, lever de soleil, 1872 - Mouvement dans le ciel

Composition

La composition est assez basique, mais il y a quelques aspects importants :

  • Les points focaux sont clairement les bateaux sombres, le lever du soleil et son reflet. Tout le reste est vraiment là pour créer un sens du contexte et de l’atmosphère.
  • Les points focaux sont décentrés autour du milieu.
  • Il y a un affrontement intéressant entre la lumière et l’obscurité où le reflet du lever du soleil rencontre les ombres vert foncé. La réflexion du lever du soleil représente une ligne verticale forte dans la peinture, bien qu’elle soit composée de tirets courts et horizontaux. Les ombres vert foncé au premier plan sont espacées et, dans l’ensemble, représentent une ligne horizontale lâche.
  • La ligne d’horizon existe à peine. Il n’y a que quelques bâtiments et des formes bleues délavées au loin qui suggèrent où la terre rencontre le ciel.
  • La ligne d’horizon est positionnée légèrement au-dessus du centre. De nombreux artistes évitent de placer la ligne d’horizon directement au centre car elle a tendance à ne pas paraître naturelle.
  • La profondeur est créée par la décoloration progressive des objets à mesure qu’ils s’éloignent. De plus, les couleurs relativement froides utilisées autour de la ligne d’horizon remettent cette zone en perspective, tandis que les couleurs chaudes utilisées pour le haut du ciel ressortent.
Claude Monet, Impression, Lever du soleil, 1872
Claude Monet, Impression, Lever du soleil, 1872

Points clés à retenir

  • La valeur (à quel point une couleur est claire ou foncée) est souvent enseignée comme étant l’élément le plus important d’une couleur. Mais ce tableau de Monet montre à quel point le contraste de saturation peut être puissant (il suffit de regarder le contraste entre le soleil orange et les couleurs ternes environnantes).
  • Si vous souhaitez attirer l’attention sur une zone particulière de votre peinture, simplifiez les zones environnantes. Dans ce tableau, Monet attire votre attention sur les oranges vibrants et les verts foncés, qui se détachent du fond terne et simplifié.
  • Votre initiale impression d’un sujet est une chose puissante. Apprenez à le capturer en peignant avec instinct. J’essaie toujours de commencer mes peintures avec un coup de pinceau lâche pour capturer ma première impression du sujet. J’affine ensuite à partir de là si nécessaire.

Apprendre encore plus

Zoom sur la série Mont Sainte-Victoire de Paul Cézanne

Un regard plus attentif sur l’Oxbow de Thomas Cole

Zoom sur La Nuit étoilée de Vincent van Gogh

Mouvement artistique impressionniste – Maîtres de la lumière et de la couleur

Comment peindre comme Claude Monet

Merci d’avoir lu!

Merci d’avoir pris le temps de lire cette publication. Je vous en suis reconnaissant! N’hésitez pas à partager avec vos amis. Si vous voulez plus de conseils de peinture, consultez mon cours de l’Académie de peinture.

Bonne peinture !


Dan Scott
Académie de peinture de dessin


Lire aussi  Comment choisir la bonne scie sur table ?