Le Réalisme.




English Website

















Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous     Qui sommes nous     Liens 





Laisser un commentaire ou un avis : 


  Nom ou Pseudo : 

  2 + 2 :    (Anti robots)

 Nom du Tableau ou Thème :   Artiste :


 Donnez une note sur 20 :    (Facultatif). 

 Commentaire : 

  





1/ Votre adresse mail ne serra pas visible, 

2 /Nous n'utilisons pas les adresses mails, 
sauf pour répondre en privé si besoin.

Voir guide sur votre navigation ici.

Il n'y a pas de cookies ici ! Téléchargez cookieviz

Bien des sites que vous utilisez chaque jour ne respectent même pas cela...  

Les Sites sont déclarés à la
CNIL. (Depuis 2002 et 2006). Même si cela n'est plus obligatoire. 

Le Réalisme. (1830 - 1870) 

Le Réalisme apparaît en peinture autour de 1830, il délaisse l'idéalisme romantique, tant dans ses genres que dans ses thèmes, en s'opposant notamment à la subjectivité ou à la peinture d'histoire, pour s'intéresser aux scènes et aux mœurs de la vie quotidienne, avec un souci de vérité. En tant que mouvement, il ne se constitue véritablement qu'entre 1850 et 1870. D'abord introduit par le paysage, grâce aux peintres de l'école de Barbizon (Théodore Rousseau, Dupré, Diaz, Daubigny), qui annoncent également l'avènement du naturalisme et de l'impressionnisme. Le Réalisme décrète que tout événement, objet, être, chose ou action est digne d'être un sujet pictural, et qu'il doit être rendu de manière véridique. Appliqué à une œuvre d'art, le terme réaliste peut avoir une connotation péjorative, mais peu à peu, il s'est imposé comme un style véritable et une esthétique à part entière. Souvent employé pour évoquer des scènes de la vie des gens simples, qu'ils soient de la campagne ou citadins,le terme recouvre également une critique des conditions sociales. Les œuvres des trois principaux artistes français représentatifs du réalisme, Gustave Courbet, Honoré Daumier et Jean-François Millet, sont à classer dans le réalisme social.