Francisco Goya.




Les Peintres

English Website



 










Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous     Qui sommes nous ?   Liens 





Laisser un commentaire ou un avis : 


  Nom ou Pseudo : 

  2 + 2 :    (Anti robots)

 Nom du Tableau ou Thème :   Artiste :


 Donnez une note sur 20 :    (Facultatif). 

 Commentaire : 

  





1/ Votre adresse mail ne serra pas visible, 

2 /Nous n'utilisons pas les adresses mails, 
sauf pour répondre en privé si besoin.

Voir guide sur votre navigation ici.

Il n'y a pas de cookies ici ! Téléchargez cookieviz

Bien des sites que vous utilisez chaque jour ne respectent même pas cela...  

Les Sites sont déclarés à la
CNIL. (Depuis 2002 et 2006). Même si cela n'est plus obligatoire. 



Francisco Goya (1746 - 1828).


Francisco Goya naît le 30 mars 1746, à Fuendetodos, près de Saragosse, il est le fils de José Goya, maître-doreur et de Gracia Lucientes.
Il étudie la peinture à Saragosse (1761-1764) dans l'atelier de José Luzan, peintre d'église du baroque tardif. A Madrid, en 1763, pour obtenir une bourse, il se présente au concours de l'Académie San Fernando, auquel il échoue, puis en 1766, il échoue encore au concours triennal de l'Académie de Madrid. Pourtant cette même année il est reçu à l'atelier de Francisco Bayeu, collaborateur d'Anton Raphaël Mengs, peintre à la cour du roi Charles III et il s'établit donc enfin à Madrid. 

Sacrifiant à l'usage de l'époque, il part pour l'Italie et participe à un concours organisé par l'académie de Parme en avril 1770, il obtient six voix mais pas de prix. Il rentre en juin à Saragosse.

En 1771, Goya retourne en Italie, où il reste environ une année. Il passe quelques mois à Rome et prend part une nouvelle fois au concours de l'académie de Parme, il remporte le second prix. De retour à Saragosse, il reçoit une commande d'importance, la décoration d'un plafond de la basilique Nuestra Señora del Pilar.
En 1774 il réalise des fresques pour la chartreuse d'Aula Dei, près de Saragosse.

Il repart pour Madrid où il épouse Josefa Bayeu, la sœur de son professeur Francisco Bayeu et grâce à ce dernier il obtient des fonctions à la cour. En 1775 Mengs l’utilise à la manufacture royale de tapisserie pour laquelle il réalise de nombreux cartons et esquisses.. 

La grâce et le naturel qu'il apporte dans la peinture des scènes populaires, genre nouveau, où il se distingue constamment, excitent l'admiration des connaisseurs et lui valent des éloges marqués pour la vision qu'elles offrent de la vie quotidienne espagnole. 
Une esquisse rayonne entre toutes, La Prairie de San Isidro réalisée pour la chambre à coucher des infantes, véritable apothéose de Madrid, de son peuple, de sa lumière.

Le Christ placé à l'entrée du chœur de l'église San Francisco el Grande de Madrid vaut à Goya, en 1780, sa nomination de membre de l'Académie de San-Fernando et de peintre ordinaire du roi. 

Après la mort de Charles III, Goya est aussi protégé par Charles IV.