English Website







Le Surréalisme.

Toutes les Analyses


 Salvador Dali. (1904 - 1989). Cygnes reflétant des Éléphants. (1937).





Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 






Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous     Qui sommes nous ?    Liens 





Laisser un commentaire ou donnez votre avis : 


  Nom ou Pseudo : 

  2 + 2 :    (Anti robots)

 Nom du Tableau ou Thème :   Artiste :


 Donnez une note sur 20 :    (Facultatif). 

 Commentaire : 

  





1/ Votre adresse mail ne serra pas visible, 

2 /Nous n'utilisons pas les adresses mails, 
sauf pour répondre en privé si besoin.

Voir guide sur votre navigation ici.

Il n'y a pas de cookies ici ! Téléchargez cookieviz

Bien des sites que vous utilisez chaque jour ne respectent même pas cela...  

Les Sites sont déclarés à la
CNIL. (Depuis 2002 et 2006). Même si cela n'est plus obligatoire. 


Salvador Dali. (1904 - 1989). Cygnes reflétant des Éléphants. (1937).

Cette toile est emblématique de la période que Dali nomme : « Paranoïaque-critique ». C’est un bon exemple des images doubles que Dali a beaucoup utilisé. Dans son essai de 1935 " la conquête de l'irrationnel " Il explique son processus comme une " méthode spontanée de compréhension irrationnelle basée sur l'association critique interprétative des phénomènes délirants. " Les doubles images sont des illusions visuelles. Il faut les comprendre comme la prise de conscience de la déformation qu’induit obligatoirement le narcissisme. Narcisse dans la mythologie grecque puis romaine est un jeune homme d’une grande beauté tombé amoureux de sa propre image. Devenu adolescent, Narcisse, dont la beauté est éclatante, repousse systématiquement les femmes recherchant l’isolement dans les forêts. C’est là qu’il rencontre un jour la nymphe Écho, éperdument amoureuse de lui. Alors qu’elle sort d’un taillis les bras tendus vers lui, il la rejette et s’enfuit. Écho, désespérée, disparaît dans les bois et les montagnes et s’y laisse dépérir, jusqu’à ce qu’il ne reste d’elle que sa voix. Les autres nymphes se plaignent auprès de Némésis, déesse de la Vengeance divine, de l’attitude dédaigneuse du jeune homme. Un jour que Narcisse chasse dans les bois, celle-ci le pousse à aller se désaltérer dans une fontaine où il aperçoit son reflet qu’il prend pour celui d’un autre. Fasciné par ce visage, Narcisse ne peut plus en détacher les yeux ; ne parvenant à obtenir l’amour de cet être qu’il ne sait pas être lui-même, il se laisse mourir sur place… Ici la double image est dans le lac, les arbres deviennent les corps des éléphants. L'arrière-plan est un paysage catalan le relief des falaises contraste avec le calme de l'eau du lac.
Le point de vue du spectateur est relativement haut. Au niveau du milieu des arbres et du sommet des falaises. 
Les cygnes et leurs reflets se trouvent sur la ligne de force inférieure. Entre 2 points naturels d’intérêt. Le haut des arbres et le ciel sont sur la ligne de force supérieure eux- aussi entre 2 points naturels d’intérêt. La composition est rigoureuse. 
La toile est divisée en 3 zones, le tiers supérieur est réservé au ciel, le tiers inférieur à l’eau et aux reflets, entre ces 2 espaces, la terre. Les lignes de force sont utilisées comme des limites. 
La ligne de reflet est parfaitement visible. La toile est une opposition entre lignes horizontales et verticales. 
Détails : 
Le reflet est parfait. Le cygne, animal gracieux et voluptueux devient par le jeu du reflet un animal lourd et sans grâce. Exactement son opposé. 
Cette ville perchée sur la montagne fait référence à la Vue de Tolède du Gréco. Dali connait parfaitement ses classiques. Clic pour voir l’analyse. 
Ce personnage est une référence au Narcisse de la mythologie, amoureux de son propre reflet et qui finit par devenir une fleur. 
Lumière : La lumière vient du ciel et de l’arrière plan qui est très lumineux. 
Couleurs : Contrastes entre couleurs froides et chaudes. Contrastes entre complémentaires.
Toiles Similaires : 
Salvador Dali : La Métamorphose de Narcisse. (1937).
Salvador Dali : Ballerine dans une Tête de Mort. (1939).
Salvador Dali : les 3 Sphinx de Bikini. (1947).