L' Art Informel.


+-+

Laisser un commentaire ou un avis.
 

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous     
Qui sommes nous ?    
 Liens 




L'Art Informel. (1950)

L'Art informel est un courant de la peinture moderne non figurative développé au milieu du 20ème siècle à Paris et à New York. Le terme vient du titre d'une exposition organisée par Michel Tapié à Paris dans les années 50, intitulée : Signifiants de l'informel. L'art informel désigne différentes tendances de la peinture abstraite qui, à l'inverse de l'abstraction géométrique, renoncent à toute règle de forme et de composition et privilégient l'acte spontané. Concentrées sur l'acte même de peindre et non pas sur le résultat, ces tendances revendiquent davantage une manière de travailler qu'un véritable style. La peinture informelle trouve son origine dans les œuvres de la nouvelle école de Paris où deux tendances s'établissent : la peinture gestuelle de Pierre Soulages, Georges Mathieu, Serge Poliakoff, Hans Hartung et le groupe qui s'est constitué autour de Jean Bazaine et Alfred Manessier qui comprend avant tout des peintres de paysages. La peinture allemande entre 1945 et 1960 est marquée par des artistes informels tels qu'Emil Schumacher, Fred Thieler, Fritz Winter et Julius Bissier. Aux États-Unis, l'art informel correspond essentiellement à l'expressionnisme abstrait de Mark Rothko, Robert Motherwell, Barnett Newman ou Clyfford Still.