L' Art Déco.







Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous     Qui sommes nous ?  Liens 






Laisser un commentaire ou donnez votre avis : 


  Nom ou Pseudo : 

  2 + 2 :    (Anti robots)

 Nom du Tableau ou Thème :   Artiste :


 Donnez une note sur 20 :    (Facultatif). 

 Commentaire : 

  





1/ Votre adresse mail ne serra pas visible, 

2 /Nous n'utilisons pas les adresses mails, 
sauf pour répondre en privé si besoin.

Voir guide sur votre navigation ici.

Il n'y a pas de cookies ici ! Téléchargez cookieviz

Bien des sites que vous utilisez chaque jour ne respectent même pas cela...  

Les Sites sont déclarés à la
CNIL. (Depuis 2002 et 2006). Même si cela n'est plus obligatoire. 

L’ Art Déco. (1920 – 1939)

L’ Art déco est un style artistique qui apparaît en France au début des années 1920, en réaction contre l’Art nouveau auquel on reproche d’être une fantaisie passagère tendant à gagner tous les secteurs de la création industrielle en négligeant d’adapter ses normes esthétiques aux exigences fonctionnelles. L’ Art déco est un mouvement artistique extrêmement influent surtout dans l'architecture et le design, mais concerne en fait plus ou moins toutes les formes d'arts plastiques.
Le style Art déco tire son nom de l'Exposition internationale des Arts Décoratifs et industriels modernes qui se tient à Paris en 1925.
Le style s’affirme par un emploi de volumes simples et de surfaces planes, inspiré des recherches géométriques des avant-gardes cubistes, futuristes et constructivistes. C’est l’époque où un public toujours plus grand découvre la concrétisation de la vitesse, la puissance et l’énergie en termes plastiques, l’affirmation de la couleur pure, tout comme l’objectivisme analytique.
D'un point de vue plus concret, les villes détruites après le premier conflit mondial avaient besoin d'être reconstruites. 
La ville de Reims par exemple, détruite à 80% durant la guerre, est reconstruite en grande partie dans un style architectural Art Déco.
La tour de brassage du Musée français de la brasserie de Saint-Nicolas-de-Port, est un bel exemple de l’architecture industrielle Art déco.
À Lyon, Tony Garnier construit : le stade Gerland, la grande halle, mais aussi l’hôpital Édouard-Herriot et le quartier des États-Unis.
Autant les formes de l'Art nouveau sont ondulantes, détaillées et prennent exemple sur la nature, autant l'Art déco se tourne vers des formes épurées et géométriques. La courbe, encore très présente aux débuts de ce mouvement disparaît progressivement au profit de l'angle droit, notamment avec le courant De Stijl.
L’ Art déco est une explosion artistique qui concerne de nombreuses disciplines artistiques :
L’ Architecture : Tony Garnier, Auguste Bluysen, Charles-Édouard Jeanneret (Le Corbusier) et son frère, Robert Mallet-Stevens. 
Le Design : aménagement intérieur de l'Aubette (Strasbourg). Ludwig Mies van der Rohe. Amédée Ozenfant. 
L’ Art Pictural : Tamara de Lempicka, 
La période Art déco est directement liée à la garçonne, terme désignant l'émancipation de la femme et instaurant la femme au-dessus de l'homme, dans les années 1920. Le mot vient du roman du même nom écrit par Victor Margueritte.
En France, la consécration d’un certain « art de vivre » lié à la modernité favorise cette interpénétration de l’art et de l’artisanat. Ainsi deux tendances se développèrent : la première, préservant la tradition et réservée à une élite. Elle combine les formes de l’art moderne aux matériaux les plus divers et souvent luxueux. La seconde, orientée vers un plus vaste public, suit les voies des avant-gardes, notamment celles qui s’ouvrent en Allemagne par les industriels et artistes du Werkbund et par le Bauhaus de Walter Gropius à Weimar, et celles des artistes regroupés autour de Piet Mondrian et Theo Van Doesburg dans la revue De Stijl aux Pays-Bas.
De grandes réalisations sont entreprises dans des domaines très divers : dans la décoration intérieure notamment le Paquebot Normandie, l’immeuble du Bon Marché et le Cinéma Rex à Paris, mais également dans le mobilier, où l’on remarque un retour aux placages de bois précieux, aux marqueteries, aux jeux de moulures et de spirales et à l’ornementation simplifiée (Herbst, Iribe, Jourdain, Groult, Ruhlmann).
Ceci concerne aussi l’orfèvrerie (Puiforcat), la verrerie (Lalique, Daum, Baccarat), la mode (Poiret, Sonia Delaunay), l’art de l’affiche (Colin, Cassandre), la reliure (Legrain), l’illustration (Marty). La recherche d’un fonctionnalisme et la simplicité inhérente à ce style orientent la production industrielle vers des articles moins sophistiqués (accessoires de mode, arts de la table, arts ménagers, etc.).
Le mobilier Art déco est l’œuvre d’artistes décorateurs pour des commandes de la part d’une clientèle riche, ayant soif de nouveauté, tout en restant conformiste. Ce sont des meubles réalisés en ébénisterie qui cherchent le luxe et la perfection. Les meubles sont donc des pièces uniques.
Aux États-Unis, le style Art déco s’étend aux réalisations telles que les locomotives, les restaurants de bords de route, les postes de radio, les juke-box. Toutefois, l’Art Déco s’illustre surtout dans des créations monumentales comme le Radio City Music Hall de New York, conçu par Donald Deskey en 1931.
En Grande-Bretagne, le plus célèbre ensemble de type Art déco est l’usine Hoover de Perivale (West London), conçue par Wallis Gilbert and Partners en 1932. Le style Art déco décline après 1935, mais il revient à la mode dans les années 60-70.