« Dante et Virgile en enfer » de William-Adolphe Bouguereau – Un regard

Accueil » « Dante et Virgile en enfer » de William-Adolphe Bouguereau – Un regard
Rate this post

Oilliam-Adolphe Bouguereau était un artiste acclamé de son temps et a produit des peintures avec un réalisme qui frise la photographie. Cet article traitera d’une de ses peintures avec un sujet plus sombre à savoir Dante et Virgile en enfer (1850).

Résumé de l’artiste : Qui était William-Adolphe Bouguereau ?

William-Adolphe Bouguereau sa date de naissance était le 30 novembre 1825 et il est décédé le 19 août 1905. Il est né dans la ville de La Rochelle en France. Il apprend le dessin dès son plus jeune âge et reçoit l’instruction de Louis Sage ; il a également été enseigné par François-Édouard Picot, qui était un artiste néoclassique.

Bouguereau a également étudié à l’École des Beaux-Arts et s’est exposé à l’art en Italie lorsqu’il a remporté le Prix de Rome en 1850.

Qui a créé le tableau Dante et VirgileAutoportrait de William-Adolphe Bouguereau (1879) ; William-Adolphe Bouguereau, domaine public, via Wikimedia Commons

Son style était largement caractérisé par son réalisme explorant des peintures de genre autour de sujets religieux et mythologiques en mettant l’accent sur la forme féminine. Certaines de ses œuvres comprennent Aube (1881), L’Enlèvement de Psyché (1895), et La Naissance de Vénus (1879).

Dante et Virgile en enfer (1850) de William-Adolphe Bouguereau en contexte

Artiste Guillaume-Adolphe Bouguereau (1825 – 1905)
Date de peinture 1850
Moyen Huile sur toile
Genre Genre réaliste peinture
Période / Mouvement Art Académique Français / Néoclassicisme
Dimensions (cm) 280,5 x 225,3
Séries / Versions N / A
Où est-il hébergé ? Musée d’Orsay, Paris, France
Ce que ça vaut Incertain

Cet article sera la peinture Dante et Virgile en enfer par William-Adolphe Bouguereau, explorant une analyse contextuelle de ce qui l’a inspiré, en particulier la Dante et Virgile en enfer sens, aux côtés des qualités formelles en termes d’éléments et de principes artistiques.

Analyse contextuelle : un bref aperçu socio-historique

En regardant la signification de Dante et Virgile dans le sens de l’enfer, le Dante et Virgile en enfer de William-Adolphe Bouguereau s’inspire de Dante Alighieri The Divine Comedy (vers 1308-1321), qui est un poème sur Dante et ses voyages à travers l’enfer, le purgatoire et le paradis. Ceux-ci lui sont montrés par des guides qui le conduisent à travers chaque région, à savoir Virgile, qui était romain et poète, et Béatrice, qui avait une relation amoureuse avec Dante.

Selon le texte, l’Enfer consiste en ce qu’on appelle « Les Neuf Cercles de l’Enfer ». Chaque cercle représente un péché, à savoir les limbes, la luxure, la gourmandise, la cupidité, la colère, l’hérésie, la violence, la fraude et la trahison.

Dante et Virgile Peinture en contexteDante illustré tenant une copie de la Comédie divineà côté de l’entrée de l’Enfer, les sept terrasses du Mont Purgatoire et la ville de Florence, avec les sphères du Ciel au-dessus, dans la fresque de 1465 de Domenico di Michelino ; Dominique di MichelinoDomaine public, via Wikimedia Commons

Dans Dante et Virgile en enfer par William-Adolphe Bouguereau, l’artiste dépeint Dante et Virgile voyageant à travers le huitième cercle de l’Enfer, qui est la fraude, et plus particulièrement les hommes « damnés » connus sous le nom de Capocchio, qui était connu comme alchimiste et hérétique, et Gianni Schicchi, qui se serait fait passer pour Buoso. Donati dans un combat horrible.

Lire aussi  "The Deep" de Jackson Pollock - L'analyse de la peinture profonde

Analyse formelle : un bref aperçu de la composition

Dante et Virgile en enfer de William-Adolphe Bouguereau est une huile sur toile représentant deux combattants au fond de l’enfer. C’est un affichage visuel brut et primitif de la figure masculine dans de beaux détails. Ci-dessous, nous explorons le sujet plus en détail.

Signification de Dante et Virgile en enferDante et Virgile en enfer (1850) de William-Adolphe Bouguereau ; William-Adolphe Bouguereau, domaine public, via Wikimedia Commons

Objet : description visuelle

Le Dante et Virgile la peinture représente les deux hommes musclés au premier plan, l’homme à gauche est Gianni Schicchi, qui domine et mord un autre homme dans sa poigne, connu sous le nom de Capocchio, qui est impuissant sur les deux genoux avec son dos penché sur le genou droit de son agresseur, qui pousse avec force dans le bas de son dos.

Le bras gauche de Capocchio est tendu derrière lui, comme s’il était presque hors de son amplitude de mouvement, et son poignet gauche est tenu fermement dans la main droite de Schicchi, ce dernier le tient en place, comme s’il était une proie, et lui mordait le cou juste en dessous de son menton.

Quelle est la signification de Dante et Virgile en enferSujet en Dante et Virgile en enfer (1850) de William-Adolphe Bouguereau ; William-Adolphe Bouguereau, domaine public, via Wikimedia Commons

La main droite de Capocchio saisit une partie des cheveux de Schicchi pendant qu’il se débat, apparemment en vain. Deux autres hommes se tiennent au milieu à gauche derrière les combattants, à savoir Dante et Virgile, qui observent attentivement ce qui se passe. À l’arrière-plan droit se trouve un démon ailé en vol, ses bras sont croisés et il a un sourire diabolique sur son visage tandis que ses yeux sont concentrés sur Dante et Virgile. Sur le sol pierreux, juste en dessous des combattants, se trouve ce qui semble être le corps d’un homme mort ou d’un homme se tordant de souffrance.

Sur le bord droit à l’arrière-plan se trouvent diverses figures nues connues sous le nom de « damnés » et tout l’arrière-plan apparaît comme un lieu infernal, avec un ciel rouge au-dessus et un sol ardent.

Couleur

La palette de couleurs dominante comprend les couleurs terreuses des tons chair, les teintes grisâtres du sol pierreux et les rouges profonds du paysage infernal environnant. Les deux hommes au premier plan apparaissent plus clairs dans leurs tons de peau comme si une lumière brillait sur eux, les mettant davantage en valeur en tant que sujet principal de la composition.

L’arrière-plan est dans des ombres plus sombres, ce qui crée un contraste.

Texture

Il y a une texture implicite dans le Dante et Virgile peinture et Bouguereau met en valeur ses talents de peintre avec des coups de pinceau lisses laissant le sujet avec autant de réalisme que possible. Des exemples de textures incluent le sol pierreux rugueux contrastant avec la chair lisse et musclée des hommes ainsi que l’aspect doux de leurs cheveux.

Lire aussi  Avantages du dessin – Le dessin peut-il améliorer votre santé mentale ?

Texture dans la peinture de Dante et VirgileTexture en Dante et Virgile en enfer (1850) de William-Adolphe Bouguereau ; William-Adolphe Bouguereau, domaine public, via Wikimedia Commons

Doubler

Il y a de fortes lignes diagonales implicites et créées à partir du positionnement des jambes des hommes au premier plan, qui dirigent une force linéaire vers la droite et vers la gauche, ce qui crée du mouvement et du rythme. Les deux hommes en arrière-plan se tiennent droits, ce qui ajoute une linéarité verticale.

Forme et forme

Il y a du mouvement et du dynamisme dans le Dante et Virgile peinture, les deux hommes du premier plan sont plus fluides dans leurs formes par rapport aux personnages du fond, qui apparaissent plus verticaux et immobiles. La composition est naturaliste avec des formes organiques qui semblent plus tridimensionnelles à partir des effets créés par d’autres éléments artistiques comme la couleur, la lumière et l’ombrage.

Forme dans la peinture de Dante et VirgileFormulaire en Dante et Virgile en enfer (1850) de William-Adolphe Bouguereau ; Guillaume-Adolphe BouguereauDomaine public, via Wikimedia Commons

Espace

La composition spatiale dans Dante et Virgile en enfer de William-Adolphe Bouguereau apparaît visuellement en couches, en d’autres termes, le premier plan est l’endroit où se déroule l’action principale tandis que les deux hommes, Dante et Virgile, occupent le terrain d’entente, et le démon ailé est à l’arrière-plan avec encore plus de personnages remplissant le espace en arrière-plan à droite.

L’effet de superposition crée une impression de perspective et de profondeur, qui est encore accentuée par la façon dont l’artiste dépeint les personnages de premier plan avec plus de clarté et de définition, et les personnages d’arrière-plan avec moins de définition et dans les ombres.

Bouguereau : beau et féroce

Dans cet article, nous avons discuté Dante et Virgile en enfer par William-Adolphe Bouguereau, l’inspiration derrière le sujet ainsi que certaines des caractéristiques stylistiques de l’artiste qui le composent. Il s’agit d’une représentation visuelle de la définition musculaire masculine, mettant en évidence la main habile de l’artiste dans l’exécution de son sujet qui comble apparemment le fossé entre le beau et l’austère.

Tableau Dante et VirgileL’enlèvement de Psyché (1895) de William-Adolphe Bouguereau ; William-Adolphe Bouguereau, domaine public, via Wikimedia Commons

Apparemment, William-Adolphe Bouguereau n’a pas peint plus de scènes comme celles mentionnées ci-dessus, mais il s’agit d’un exemple de la façon dont l’artiste a encapsulé une forme humaine idéale dans l’art, notamment dans les styles artistiques de l’art académique et néoclassique.

Questions fréquemment posées

Qui a créé le Dante et Virgile Peinture?

William-Adolphe Bouguereau, un artiste françaispeint l’huile sur toile, mesurant 280,5 x 225,3 centimètres. Dante et Virgile en enfer (1850), qu’il expose au Salon de Paris en 1850.

Qu’est-ce que Dante et Virgile en enfer de William-Adolphe Bouguereau D’après ?

Dante et Virgile en enfer (1850) de William-Adolphe Bouguereau s’inspire du poème, The Divine Comedy (c. 1308 – 1321) par l’italien Dante Alighieri, en particulier de la partie intitulée Enfer lorsque les personnages Virgile et Dante se rendent dans le soi-disant huitième cercle de l’Enfer.

Où est la peinture Dante et Virgile en enfer de William-Adolphe Bouguereau ?

Dante et Virgile en enfer (1850) de William-Adolphe Bouguereau est conservé au Musée d’Orsay à Paris, France.