Théodore Géricault – Un père fondateur du romantisme français

Accueil » Théodore Géricault – Un père fondateur du romantisme français
Rate this post

Jhéodore Géricault était un peintre français dont la courte carrière a eu un impact considérable sur l’art moderne, notamment l’expansion de la peinture française du XIXe siècle. Son utilisation révolutionnaire de sujets contemporains, son enthousiasme pour les chevaux, son mélange d’aspects classiques avec une esthétique atmosphérique et picturale, son intérêt pour les sujets horribles et sa sympathie pour les personnes vulnérables et faibles de la société en ont fait un créateur particulièrement compliqué, mais qui a contribué à ouvrir la voie à L’accent croissant du romantisme sur la subjectivité et l’émotion. Le plus connu des tableaux de Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse (1819), marque un tournant dans l’histoire de l’art car il associe l’immédiateté de l’actualité et des témoignages personnels à l’ossature traditionnelle et gigantesque d’une œuvre de Salon significative.

La vie et l’art de Théodore Géricault

Nationalité Français
Date de naissance 26 septembre 1791
Date de décès 26 janvier 1824
Lieu de naissance Rouen, France

La plupart des peintures de Théodore Géricault reposent sur une observation fine, une conscience sociale et, parfois, une vision politique du monde. Beaucoup de ses pièces, en particulier la dernière série de monomanes et ses premières représentations de têtes guillotinées, présentent un mélange distinct de réalisme et d’émotion authentique.

Les peintures de Théodore Géricault étaient entièrement modernes en mettant l’accent sur l’actualité et les réalités de la condition humaine à cette période spécifique.

Biographie de Théodore GéricaultBiographie de Théodore GéricaultAutoportrait ou Portrait d’un artiste dans son atelier (vers 1820); Théodore Géricault, domaine public, via Wikimedia Commons

Enfance et éducation

Théodore Géricault est le seul rejeton de parents riches et traditionnels. Son père exerçait comme avocat tandis que sa mère venait d’une famille de producteurs de tabac. La famille de Géricault s’installe à Paris lorsqu’il a quatre ans, ce qui lui permet de fréquenter les écoles les plus renommées.

Son aptitude à dessiner a été remarquée à l’âge de 15 ans et il a commencé à prendre la peinture au sérieux.

Le début de la vie de Géricault n’a pas été sans tragédie. Sa mère est décédée en 1808 avant qu’il ne termine ses études secondaires. Lorsque sa grand-mère décède quatre ans plus tard, il reçoit une importante pension qui lui permettra de mener une vie confortable et lui offrira la possibilité de poursuivre son œuvre sans contraintes financières.

Premiers travaux de Théodore GéricaultPremiers travaux de Théodore GéricaultDeux chevaux (1808) est un exemple des premiers travaux du jeune Géricault ; Théodore Géricault, domaine public, via Wikimedia Commons

Formation précoce

Géricault a eu la chance d’avoir étudié avec Carle Vernet et Pierre Bouillon avant de s’inscrire à l’École des Beaux-Arts. Pour aider son fils à ne pas être enrôlé dans l’armée, le père de Géricault s’est arrangé pour qu’un soldat serve à la place de son fils dans l’armée en 1812.

Ce sursis de service laissa au jeune peintre français le temps d’achever son œuvre Chasseur de charge (1812), qui lui vaut à la fois une notoriété et une médaille lors de sa présentation au Salon de 1812. Malgré son dévouement à ses études, Géricault tente fréquemment de quitter l’atelier pour dessiner des chevaux.

Il est finalement expulsé de l’atelier de Guérin à la suite d’une dispute avec d’autres élèves au cours de laquelle il jette un seau d’eau sur la tête de son professeur. Géricault a servi pendant un an dans la troisième brigade des mousquetaires royaux en 1814.

Géricault Chargeant Chasseur PeintureGéricault Chargeant Chasseur PeintureLe chasseur chargeant (1812); Théodore Géricault, domaine public, via Wikimedia Commons

L’artiste, largement considéré comme élégant, séduisant et conscient de lui-même, a dû être attiré par le statut et le romantisme liés à cette position. Il était également connu pour utiliser des rouleaux de papier pour rendre ses cheveux normalement raides plus bouclés, bien qu’il ait gardé cela secret.

Géricault, comme beaucoup d’autres jeunes peintres de l’époque, a concouru pour le prestigieux Prix de Rome, qui offrait un séjour d’études rémunéré en Italie. Bien qu’il n’ait pas remporté le prix, il a choisi d’aller seul en Italie. Là-bas, il a rencontré les œuvres de Michel-Ange et la période baroque, qui ont toutes deux eu un impact majeur sur ses propres œuvres, en particulier dans ses représentations figuratives et son utilisation spectaculaire de la lumière et de l’ombre. Les vacances lui ont également fourni l’occasion d’éviter les problèmes d’une liaison qu’il poursuivait avec la jeune épouse de son oncle.

Pendant son séjour en Italie, Géricault s’est donné pour objectif d’examiner les grands maîtres, se soumettant à un programme rigoureux et sérieux : « M’occuper entièrement de la manière des maîtres anciens et écrire, sans m’aventurer et rester seul », déclare-t-il.

Géricault Etudes d'ItalieGéricault Etudes d'ItalieEtudes de statuaire classique (entre 1814 et 1815) ; Théodore Géricault, domaine public, via Wikimedia Commons

Néanmoins, il a été attiré par la vie en Italie et a suivi les rapports de criminels italiens et de paysans, qui ont ensemble inspiré certaines de ses plus belles œuvres de l’époque.

Gericault a progressivement commencé à abandonner les sujets classiques conventionnels prédominants dans l’art français à l’époque au profit d’un style de peinture plus moderne qui impliquait de produire des histoires dramatiques et visuellement complexes avec une utilisation accrue de la lumière et de la couleur.

Cela signifie le début du mouvement du romantisme, dont Géricault était l’un des premiers partisans.

Lire aussi  Pourquoi choisir une peinture blanche ?

Tableau Gericault Epoque RomaineTableau Gericault Epoque RomaineCourses hippiques gratuites à Rome (1817); Théodore Géricault, domaine public, via Wikimedia Commons

Période de maturité

Lorsque Gericault revient à Paris en 1817, le mouvement du romantisme bat son plein, comme en témoignent ses paysages à grande échelle illustrant les différentes heures de la journée, tous achevés en 1818.

Ces peintures ont été commandées par son oncle, le même oncle avec qui la femme Géricault a eu une liaison. Lorsqu’elle donna naissance à un enfant illégitime en août 1818, son oncle refusa d’accepter les tableaux, et ils restèrent dans l’atelier de l’artiste jusqu’à sa mort.

Le fait que Géricault ait engendré un bébé hors mariage est resté un secret de famille jusqu’en 1976, date à laquelle il a été découvert par des chercheurs.

Théodore Géricault Paysage du soirThéodore Géricault Paysage du soirSoir : Paysage avec un aqueduc (1818); Théodore Géricault, domaine public, via Wikimedia Commons

Au cours de sa brève carrière, Géricault a peint des séries d’œuvres centrées sur certains thèmes, tels que les chevaux, les scènes d’action militaire et les soldats, les héros révolutionnaires espagnols et latino-américains et enfin les sujets orientalistes. Ces thèmes sont cohérents avec l’esthétique romantique qui a influencé les contemporains de Géricault.

Plusieurs des premiers artistes romantiques, dont Ary Scheffer, Eugène DelacroixPaul Huet et Léon Cognet ont étudié à l’atelier de Guérin, tout comme Géricault. Compte tenu de l’influence néoclassique de leur maître, ils ont développé un style qui exaltait les émotions et les valeurs comme la liberté, l’héroïsme, la douleur et l’émerveillement. Géricault, comme ses confrères romantiques, était attiré par des sujets majestueux et souvent terrifiants. Géricault a été dépeint comme un homme mélancolique attiré par les images de maladie mentalela violence et la mort, mais il est plus probable que ces sujets lui aient fourni un terrain fertile pour repousser les limites de son expression créative.

Dans son œuvre la plus célèbre, Le Radeau de la Méduse (1819), Géricault applique sa fascination pour les motifs horrifiques à un sujet contemporain.

Théodore Géricault Radeau de la MéduseThéodore Géricault Radeau de la MéduseLe Radeau de la Méduse (1819); Théodore Géricault, domaine public, via Wikimedia Commons

L’ouvrage traitait du très controversé naufrage du navire français le Méduseprésentant l’une des représentations les plus claires et les plus grandes du romantisme français. Géricault était tellement préoccupé par l’achèvement de ce tableau qu’il aurait coupé ses précieux cheveux, sachant que sa fierté lui interdirait de quitter son atelier pour apparaître en public. Suivant Le Radeau de la MéduseAprès la réaction polarisée de Géricault au Salon de 1819, Géricault se rendit en Angleterre, où il vécut plus d’un an.

Pendant son séjour en Angleterre, Gericault a été affligé de sciatique, de pneumonie et de mélancolie.

Théodore Géricault LithographieThéodore Géricault LithographieUn exemple du travail lithographique de Géricault : Divers sujets tirés de la vie et sur la pierre : une femme paralytique (1821); Musée d’art de Cleveland, CC0, via Wikimedia Commons

Malgré ces maux, Géricault aimait flâner dans les rues de Londres. Il s’est complètement absorbé dans la société londonienne, s’associant à des artistes anglais, se rendant à des événements de boxe et montant à cheval. Il a cependant été frappé par la condition des pauvres anglais et a produit une série de lithographies sur la question, ainsi que d’autres œuvres illustrant la vie rurale anglaise et les événements sportifs.

De plus, au cours de sa carrière, Gericault a beaucoup travaillé avec la technique relativement nouvelle de la lithographie, devenant assez habile en tant qu’imprimeur.

Lire aussi  Comment dessiner un lynx - Créer un croquis de lynx majestueux et furtif

Période ultérieure

Bien qu’il ait réalisé d’importantes réalisations créatives, les dernières années de Géricault ont été difficiles. Sa santé s’est détériorée davantage, il est devenu déprimé et il a commencé à adopter une conduite préjudiciable.

Cet assombrissement de son humeur a peut-être inspiré sa dernière grande œuvre, le Monomanes: une série de portraits troublants de malades mentaux.

Série Monomane Théodore GéricaultSérie Monomane Théodore GéricaultUne folle et un joueur compulsif (1820); Théodore Géricault, domaine public, via Wikimedia Commons

Géricault a dû se faire retirer une tumeur de la colonne vertébrale au cours de ses derniers jours en raison de plusieurs incidents d’équitation survenus au printemps 1822.

Il a refusé l’anesthésie pour observer les parties de son corps pendant que le chirurgien exécutait la procédure car il s’est toujours intéressé au corps en tant que réservoir d’inspiration créative.

Géricault mourut en 1824 au jeune âge de 33 ans des suites de ses multiples afflictions.

Theodore Gericault Tableaux de la Basse EpoqueTheodore Gericault Tableaux de la Basse EpoqueCheval attaqué par un lion (1821); Théodore Géricault, domaine public, via Wikimedia Commons

Peintures notables de Géricault

L’approche novatrice de Géricault en matière de création artistique a influencé Mouvement artistique du romantisme. Son utilisation de sujets contemporains, ainsi que des positions complexes et des effets de lumière dramatiques, ont influencé le travail d’artistes romantiques ultérieurs tels qu’Ary Sheffer et Eugène Delacroix.

Géricault, comme eux, a puisé dans les profondeurs de l’esprit humain, employant le corps physique comme métaphore extérieure de l’âme.

Voici quelques peintures de Géricault à surveiller.

Ouvrages d’art Rendez-vous complet Moyen Dimensions (cm) Localisation actuelle
Chasseur de charge 1812 Huile sur toile 349 x 266 Musée du Louvre, Paris, France
Homme ‘académie’ assis et vu de dos 1816 Huile sur toile 35 x 25 Musée des beaux-arts, Rouen, Rouen, France
Le Radeau de la Méduse 1819 Huile sur toile 491 x 7716 Musée du LouvreParis, France
Marché aux bestiaux 1820 Huile sur papier marouflé sur toile 21 x 17 Fogg Art Museum, Cambridge, Massachusetts, États-Unis

Bien qu’il s’inspire des maîtres anciens, en particulier de Michel-Ange, Géricault rompt avec le style raffiné de l’art néoclassique en utilisant des coups de pinceau rapides et expressifs et des effets de lumière opposés. Cet accent mis sur l’exotisme, l’émotionnel et le transcendant, aujourd’hui connu sous le nom de romantisme, est le plus illustré dans les peintures de Géricault. Le concept selon lequel la réponse personnelle et émotionnelle de l’artiste en particulier était ce qui était important pour l’artiste durerait jusqu’au 20e siècle.

Questions fréquemment posées

Qui était Théodore Géricault ?

L’approche novatrice de Géricault en matière de création artistique a influencé le mouvement artistique du romantisme. Son utilisation de sujets contemporains, ainsi que des positions complexes et des effets de lumière dramatiques, ont influencé le travail des artistes romantiques suivants. Géricault s’est plongé dans l’esprit humain, utilisant le corps physique comme métaphore extérieure de l’âme.

Qui a créé Le Radeau de la Méduse Peinture?

Il a été produit par le célèbre peintre françaisThéodore Gericault. Il est depuis devenu l’une des œuvres d’art les plus célèbres de l’ère moderne. Certains des peintres qui se sont directement inspirés de cette œuvre incluent Max Ernst, Sandra Cinto, Vik Muniz, Jeff Koons, Peter Saul et Frank Stella.