English Website

 

Toutes les Analyses



Pierre Auguste Renoir. Les Vendangeurs. 1879. Impressionnisme

Hommage de Renoir à Camille Pissarro. 18.06.2018.





 


https://get.adobe.com/fr/flashplayer/



Vidéo : Le Monde Impressionniste. 

 


Laisser un commentaire ou un avis.  



Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous   Qui sommes nous ?   Liens 




Laisser un commentaire ou un avis.  

Pierre Auguste Renoir. Les Vendangeurs. 1879. Impressionnisme. 
Hommage de Renoir à Camille Pissarro. 

Voici un paysage plein de lumière daté de 1879 signé Renoir. 
Souvent les impressionnistes se copient, s’imitent, par les couleurs et les sujets qui sont généralement traités de la même manière. Entre Monet et Renoir cela va si loin qu’il semble qu’il s’agisse d’un jeu ou d’une manière, peut-être, de se stimuler mutuellement. Cette toile est un véritable hommage de Renoir à Camille Pissarro. Tout ici semble être de Pissarro à commencer par le sujet, la touche fragmenté presque pointilliste, la palette lumineuse et le fondu des couleurs. Heureusement que la toile est signée parce que n’importe quel expert pourrait se tromper. Camille Pissarro est le peintre Impressionniste qui a le plus influencé les autres. Il est aussi celui qui c’est le plus battu pour le mouvement parfois avec acharnement pour qu’en 1874 la première exposition du mouvement puisse se tenir. Ami de Monet et de Sisley, Pissarro appartient au 1er cercle des impressionnistes. Il aide son ami Cézanne mais aussi Renoir, Sisley, Degas et Gauguin à se faire connaître. Pourtant lui-même vend peu de toiles. Son talent est reconnu tardivement. A partir de 1879 justement… Paul Cézanne lui rendra un hommage posthume en déclarant en 1906 : « je n’ai toujours été que l’élève de Pissarro ». 
On dirait qu’il n’était pas le seul … 

La ligne d’horizon, derrière les collines occupe le tiers supérieur de l’espace pictural. Le point de vue du spectateur se situe au niveau des habitations. 2 chemins, dont un double à gauche, guident le regard vers le petit village. 

Les vendangeurs marchent sur un chemin sous la ligne de force gauche, entre 2 points naturels d’intérêt. Le village et les arbres se trouvent sur la ligne de force droite sur le point naturel d’intérêt supérieur droit. 

Les zones claires et les zones sombres alternent et semblent se répondre. 

La toile est construite sur la grande diagonale montante de gauche à droite. 

Détails : 

C’est ici que les vendangeurs apportent les raisins. 

Les hommes marchent le dos courbé sous le poids de la hotte. 

Les hommes portent les hottes, les femmes se chargent des paniers et des corbeilles. 

Parmi les arbres à droite on aperçoit le clocher du village. 

Lumière : La lumière provient d’en haut à droite. 

Couleurs : Contraste entre couleurs complémentaires.

Toiles Similaires : 

Pierre Auguste Renoir : Le Jardin de la Rue Cortot. 1876. 

Pierre Auguste Renoir : Deux figures dans un Sentier. (1906).

Pierre Auguste Renoir : Dans Les Collines. 1890.