English Website




Toutes les Analyses


John Simmons (1823-1876).
Ici Vit Titania. (1872). 




 




Laisser un commentaire ou un avis.  


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 




Laisser un commentaire ou un avis.  

John Simmons (1823-1876). Ici Vit Titania. (1872). 

On voit ici Titania endormie sous un voile qui lui sert de tente. Elle est entourée d’enfants et de lutins. Titania a adopté 2 enfants qu’elle a trouvés dans le monde des mortels. Elle les chérit d’un amour possessif et elle exclut totalement son mari Obéron de cette relation. Il décide donc de lui donner une leçon sur les dangers d’un amour égoïste. Il décide avec l aide de Puck de fabriquer un philtre d’amour issu du suc de fleurs magiques, qui, une fois versé dans les yeux de Titania, lui fera désirer le premier être aperçu à son réveil. Il s’agit d’Egée qui est affublé d’une tête d’âne et pendant qu’elle susurre des mots doux et qu’elle couvre Egée de caresse Oberon et Puck font disparaître les enfants. Lorsque Oberon rompt le charme qui a rendu Titania amoureuse et la réveille, elle est horrifiée de découvrir qu’elle a pu être amoureuse d’un âne, elle prend conscience de son égoïsme et accepte de partager avec Oberon son amour pour les enfants trouvés.

Le point de vue du spectateur se situe sur le tiers supérieur de l’œuvre. Ensuite le regard descend vers Titania, les enfants et la végétation.

Titania le personnage principal, se trouve sur 3 lignes de force et 3 points naturels d’intérêt. 

Au premier plan les enfants endormis, au second plan Tinania, puis l’arrière plan. 

L’œuvre est construite en fonction de la diagonale descendante. Celle-ci sépare le groupe des dormeurs des personnes éveillées à l ‘arrière plan. 

Détails : 
A l’arrière plan sur la gauche des êtres de la forêt font une ronde autour d’un arbre. D’autres semblent voler et s’élever vers le haut.

La fée Titania est endormie sur un parterre de fleurs. 

Parmi les petits êtres endormis, on distingue des elfes avec des ailes, mais aussi des enfants humains. 

Le voile sous lequel Titania sommeille est tendu par une couronne qui elle-même repose sur une fleur. 

Lumière :
La lumière vient du haut, à gauche et se concentre sur le corps de la fée et de certains enfants. 

Couleurs : Contraste entre couleurs complémentaires. 

Toiles Similaires : 

John Simmons. Titania. (1866). 

Edward Robert Hughes (1851-1914). Eve du Solstice d’Été. (1908).