English Website

 


Expressionnisme

Toutes les Analyses


 Franz Marc (1880-1916). Formes Combattantes. (1914).







Laisser un commentaire ou un avis.  

 



Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 





Laisser un commentaire ou un avis.  

Franz Marc (1880-1916). Formes Combattantes. (1914).

Peintre Allemand, Franz Marc est, avec Kandinsky, l’un des fondateurs du groupe le Cavalier Bleu. Ses sujet préférés sont les animaux, (chevaux, vaches, cerfs…).Il aime les espaces sans profondeur où il unit sur un même plan le sujet et le paysage. Il cherche à exprimer l’égalité entre l’homme et l’animal qui ont la même origine : la nature. A la fin de sa carrière il se rapproche de l’abstraction mais l’élément essentiel reste la couleur qu’il utilise en de violents contrastes. Sous la double influence du cubisme et du futurisme Il devient un précurseur de l’expressionnisme abstrait. Il emploie des lignes et des courbes stylisées, ainsi que des couleurs vives et irréalistes, auxquelles il accorde une valeur symbolique, pour magnifier sa vision idyllique de la nature. 
Il donne aux couleurs une signification le bleu est masculin rigoureux et spirituel. Le jaune est symbole de féminité, de douceur et de joie. Le rouge est la couleur de la violence.

Le point de vue du spectateur se trouve à peu près au niveau du tiers supérieur de l’œuvre. 
La forme dont la dominante est le rouge occupe les 2 tiers gauche de l’espace pictural. Celle dont la dominante est le bleu le tiers droit. L’endroit où les 2 formes s’affrontent se trouve sur la ligne de force verticale droite, entre 2 points naturels d’intérêt. 
L’œuvre est divisée en 2 zones principales. La zone rouge à gauche, la Zone bleue à droite. Deux entités se détachent ainsi de cette composition, une forme rouge ressemblant à un aigle et une sombre qui ressemble à un tourbillon. Ces deux masses semblent s'affronter. 

La grande diagonale ascendante de gauche à droite partage le tableau en deux, on note donc une distinction entre une partie claire et une sombre. D’un coté les couleurs chaudes, jaunes et rouges que Franz Marc considère comme féminine de l’autre des couleurs sombres du bleu et du violet symbole du masculin pour Marc.
La toile ne serait pas simplement l’affrontement de couleurs mais aussi une guerre des genres. 
Détails : 
On reconnait des formes d’oiseaux de ce coté de la forme rouge.
Cette forme ressemble à un bec de perroquet.
Ce détail évoque les serres d’un rapace. 
Lumière : La lumière est produite par les zones les plus chaudes, jaunes et oranges, et les teintes claires. En haut, en bas et à gauche. 
Couleurs : Contrastes entre couleurs froides et chaudes.

Toiles Similaires : 
Franz Marc. Les Grands Chevaux Bleus.(1911).

Franz Marc. Sous La Pluie. (1912). 
Franz Marc. Petite Composition III. (1913).