Fernande Garay .


 


Toiles Analysées :   L'Arbre de vie     Déesse Africaine     Forêt 

English Website

Les Peintres

LLes oeuvres de Liza ou Fernande Garay.

La Naissance d'une toile 

Encaustic Art by Liza 


 



Laisser un commentaire ou un avis.  

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous     
Qui sommes nous ?  
 Liens 




Laisser un commentaire ou un avis.  

 
Fernande Garay. 

Si Salvador Dali exécute ses premières toiles à 12 ans et si Pablo Picasso est admis à 16 ans aux Beaux-Arts de Madrid tous les artistes, mêmes s’ils en ont les dispositions ou l’envie, ne sont pas précoces. 

Souvent la vie réserve des surprises, bonnes et mauvaises et ce sont les aléas de celle-ci qui décident à la place de la personne. 
Fernande Garay commence donc à peindre relativement tard mais elle a accumulée, durant toutes les années où elle avait envie de peintre, une telle énergie créatrice que lorsque celle-ci peut enfin s’exprimer au grand jour c’est une véritable explosion tant au niveau technique que stylistique. Très pragmatique et pleine d’énergie l’artiste sait s’adapter à toutes les contraintes pour pouvoir s’exprimer et lorsque les techniques n’existent pas elle peut aussi en inventer. Les influences comme les méthodes sont très diverses ce qui a pour conséquence de ne pas pouvoir cataloguer l’artiste dans un mouvement ou un courant artistique mais dans plusieurs tendances, surtout son œuvre ne reste jamais figée bien longtemps dans le même style et les techniques varient d’une toile à l’autre. 

Une constante peut être toutefois rapidement reconnue c’est le farouche désir de donner du relief aux toiles. En ce sens nous diront que Liza sculpte la matière sur les supports et nous pouvons la qualifier de « peintre - sculpteur ». En effet que ce soit par l’utilisation de la peinture sur plâtre qui implique du ponçage, des creux et des pleins, par l’incorporation de diverses matières, collages de papier, journaux, cartons ou tissus, sable, verre, épices, herbes séchées, plantes, collage de matières sur du papier de soie, emploi de colle à tapisserie sur le support, passage de plusieurs couches de brou de noix, grattage du support à l’aide d’ustensiles divers, emploi du fusain ou d’épaisses touches de couleurs pour assombrir ou éclaircir les contours, le désir de créer du relief est une constante chez l’artiste. 

Souvent les non-initiés pensent que les artistes abstraits ne savent pas dessiner, comme ils ne comprennent pas les raccourcis que les artistes utilisent car ceux-ci impliquent une bonne connaissance de l’art pictural dans son ensemble, l’idée communément admise est : « c’est du n’importe quoi et n’importe qui pourrait faire de même ». De plus cette idée a été largement diffusée par des canulars restés célèbres et qui consistaient à faire réaliser des œuvres par des animaux et les soumettre ensuite à la critique. Bien entendu la critique et les experts ont été ridiculisés une fois la supercherie dévoilée. Donc considérons deux œuvres de Liza à ces débuts et deux œuvres de sa période actuelle.
Qui peut déclarer que l’artiste n’est pas douée pour le dessin ? 

L’artiste possède, en outre, la faculté de réaliser des œuvres qui sont de véritables synthèses entre diverses influences et mouvements picturaux. Ainsi Montmartre (sujet cher aux impressionnistes), peut être considéré comme une toile impressionniste moderne revisitée par l’abstraction géométrique et les couleurs du Fauvisme. L’interprétation de la toile célèbre de Cézanne les joueurs de cartes aurait pu être réalisée par Cézanne lui-même lorsqu’il a commence à découvrir l’abstraction et utilise les formes - couleurs. 

Dans de nombreux paysages comme Cadaquès, Tossa de Mar, Les Toits de mon Village, Liza utilise les formes couleurs à la manière de Cézanne. Les formes couleurs inventées par Cézanne sont le point de départ de la peinture abstraite Mais l’artiste sait aussi appliquer l’abstraction géométrique pure à ce thème du paysage comme dans Eaux et Lumières, Jardin ou Voiles au Vent. 
En ce qui concerne les Natures Mortes elles sont toutes de natures abstraites et de préférence d’une nature géométrique, l’influence est plutôt cubique, les peintres cubistes comme Braque et Picasso ont été les premiers à intégrer par collage des matériaux réels sur les œuvres ce que Liza fait souvent quel que soit le sujet de l’ oeuvre.