Léonard de Vinci.

 

English Website

Les Peintres

Toile analysée : La Joconde ou Mona Lisa.

 










Laisser un commentaire ou un avis.  

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
  
 Liens 



Laisser un commentaire ou un avis.  

Léonard de Vinci (1452 – 1519)

Il est peintre, dessinateur, sculpteur, architecte, ingénieur et savant.

Génie universel il touche à toutes les disciplines et incarne l’idéal de son temps. Avec Raphaël et Michel-Ange il est l’une des figures centrales de la Renaissance européenne.

Né dans un bourg qui porte son nom prés de Florence, il est le fils naturel d’un notaire. Son éducation est assez soignée, grammaire, calcul, et un peu de latin. Vers 1467 il entre à l’atelier de Verrocchio où il reçoit une formation complète de peintre et d’architecte. 

Ses premiers travaux personnels sont datés de 1473 environ.
A la fin des années 1470 il débute une carrière indépendante et se voit confier à Florence de nombreux travaux dont une grande partie reste inachevée.
Sa première grande commande est le Cavallo, une statue équestre pour le duc de Milan.

Les tableaux de Léonard de Vinci sont souvent précédés de nombreux dessins et esquisses. Il utilise à cette époque des compositions en forme de pyramide avec Marie au centre, les toiles sont illuminées d’une lueur qui éclaire le monde.

Vers 1480 on voit apparaître le « sfumato », très caractéristique de Léonard, il s’agit d’un voile léger, indécis, semblable à de la fumée qui recouvre et adoucit les formes.
Le portrait de la dame à l’Hermine (Cécilia Grallerani) est peint dans le style de l’époque, les contours sont clairement indiqués. 
Si Mona Lisa ou la Joconde reste le tableau le plus connu de Léonard de Vinci d’autres œuvres moins universelles témoignent autant de son génie comme la Vierge aux Rochers et Sainte Anne, la Vierge et L’Enfant Jésus. 
Les personnages diffusent un rayonnement et il existe une véritable harmonie entre leur calme impressionnant et la vivacité de leurs attitudes. . De plus l’espace pictural semble tridimensionnel. 
Bien plus que d’autres artistes de son temps Léonard de Vinci s’est penché sur la question fondamentale de l’être et de ses manifestations en dépassant largement les frontières de l’art. 
On sait de lui qu’il s’est intéressé à la fonte des canons, au chauffage central, à l’anatomie humaine, à la géologie, la botanique, l’hydraulique, l’optique… il a également étudié le vol des oiseaux et des procédés mécaniques pour le reproduire. Ses travaux scientifiques sont souvent révolutionnaires et ses écrits théoriques sur l’art ont une grande portée. 

Pour Léonard la vue est le sens le plus noble, il écrit dans son Traité sur la peinture que pour lui : « voir avec les yeux est la même chose que voir avec l’esprit ».