English Website

 

Le Peintre Beaudier Incandescence 

Le Peintre Beaudier : Ultime Amplitude

Le Peintre Beaudier : Lueurs Intemporelles

Un nouveau mouvement pictural, Le Structurellisme du Peintre Beaudier.


Le Peintre Beaudier : Vibrations Éternelles.(2010). Sructurellisme.








Laisser un commentaire ou un avis.  

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 


  Contact Presse : Marie  Cristal Tel : 06 08 12 43 64

Pour Les artistes désirant adhérer au mouvement Structurelliste
clic ici :  

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous   
 
Qui sommes nous ?  
 Liens 



Laisser un commentaire ou un avis.  


Le Peintre Beaudier : Vibrations Éternelles.(Nov.2010). Sructurellisme.

Par rejet du naturalisme les peintres fauves, Matisse, Derain et Vlaminck, s’inspirant de la touche de Van Gogh, ont toujours employés des couleurs pures. A ce sujet André Derain écrit : « Nous utilisions les tubes de couleur comme des battons de dynamite ». Ici non seulement par les couleurs pures vers l’avant mais aussi par la perspective centrale et cette sensation d’éclatement et de dispersion l’idée d’explosion s’impose avec vigueur. Plus les couleurs sont chaudes et plus elles contrastent entre elles plus l’impression est forte. Ainsi, devant vous se trouve une bombe de couleur qui vient d’éclater dans s’instant. Inutile de mettre vos mains devant les yeux vous ne risquez rien…Enfin pas encore… 
Le spectateur se trouve de face par rapport au point central source de lumière et de couleur.
La propagation est de plusieurs types, par des obliques de l’arrière vers l’avant ce qui donne cette impression d’avancée des couleurs vers le spectateur, par des verticales se propageant vers les cotés, ce qui induit l’idée d’éclatement et d’extension 

3 grandes zones de couleurs ressortent : sur l’arrière du point central, à gauche, les tonalités sombres, vers l’avant des couleurs chaudes aux tonalités claires et vives, sur la droite vers l’avant des couleurs froides (bleu et vert) dans des tons clairs. 
Il y a projection vers l’avant de couleurs chaudes et vives (jaunes, oranges, rouges). Des couleurs froides aux tons clairs (bleus et verts) sont expulsées vers la droite. 
Les formes au centre , tronc et branches sont ceux d’une forêt. Il faut sortir d’une forêt par des couleurs claires et vives, c’est le signe que l’âme n’a pas trop souffert d’un séjour dans la grande forêt ténébreuse de l’inconscient qui parfois peut être long et difficile. 
Aux alentours du centre on discerne des formes familières, des troncs, des branches, des feuilles, un champignon…. De multiples éléments qui peuplent la forêt primitive. 
Les couleurs les plus chaudes du cercle chromatique sont projetées violemment vers l’avant.
Elles signifient la vie, la passion, les sentiments, l’intuition, l amour de la nature… 

Vers le haut la droite et le centre c’est le bleu qui domine. Le bleu du haut est spirituel c’est le bleu du manteau de la vierge. Le bleu du centre est liquide, la mer est le berceau de la vie. Il symbolise la maternité. L’enfantement. 

La lumière est représentée par les couleurs chaudes, celles – ci sont férocement expulsées vers l’avant, elles semblent littéralement sauter aux yeux du spectateur ! 
Les couleurs froides aux tons clairs sont projetées sur le coté.

Couleur : Contrastes entre complémentaires. 
Harmonie et contraste Le report des couleurs utilisées pour élaborer la toile sur le cercle chromatique indique un contraste entre couleurs complémentaires. Bleu et orange, rouge et vert sont des couleurs complémentaires.