English Website





Toutes les Analyses


Louis Comfort Tiffany. Paysage du Soir. Vitrail. (1910).

Art Nouveau







Laisser un commentaire ou un avis.
 

 


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 




Louis Comfort Tiffany. Paysage du Soir. Vitrail. (1910).

Les peintres aiment les couchers de soleil. Les Maîtres verriers aussi ! 
C’est le moment ou les rayons du soleil prennent des couleurs improbables, passant du jaune à l’orange, puis au rose, au rouge, au mauve et au violet. Louis Comfort Tiffany sait travailler un même morceau de verre pour que sa couleur change. Dans le ciel le bleu indigo se transforme en vert puis en jaune. Dans les arbres et au niveau de l’étendu d’eau il y a de magnifiques variations des roses et des oranges. Pour le feuillage des arbres les morceaux de verre sont différents mais pour l’eau le verre est d’un seul tenant. Pour obtenir un tel résultat Tiffany ajoute des produits chimiques lors de la cuisson et du refroidissement, il sait aussi travailler plusieurs couches de verre superposées pour faire varier le ton des couleurs. Comme il laisse passer la lumière le verre possède un éclat qu’aucune peinture ne peut égaler.
Les effets de lumière d’un vitrail sont inimitables en tout cas pas avec un pinceau. Les plus grands peintres, amoureux de la couleur et de ses vibrations ont aussi été des Maîtres verriers : Henri Matisse, Marc Chagall, Serge Poliakoff, Alfred Manessier, Pierre Soulages… Il y a une dimension dans la couleur du verre que le peintre, devant sa toile, ne peut jamais égaler. Donc autant allumer un four…. 

La ligne d’horizon est relativement basse, le point de vue du spectateur se situe au dessus de la cimes des arbres au loin. 

Ce grand arbre est situé sur le point naturel d’intérêt supérieur gauche. 

2/3 de l’espace pictural pour le ciel, 1/3 pour la terre et l’eau. 

L’air et l’eau occupent à peu près un tiers de l’espace pictural, la végétation occupe les 2 autres tiers. 

L'œuvre est construite sur la grande diagonale ascendante de gauche à droite.

Détails : 

Combien de couleurs pour ce seul morceau de verre ?

Un superbe dégradé du froid vers le chaud pour ce ciel de fin de journée. 

Les feuilles des arbres sont le prétexte à de magnifiques variations de couleurs.

Arbres ou édifices ? Entre les 2 … Au spectateur d’imaginer…

Si elles sont à proximité 2 couleurs complémentaires comme le bleu et l’orange contrastent fortement.

Avec les couleurs chaudes des fleurs il y a des touches de bleu et de violet. 

Lumière : Le vitrail est éclairé d’en haut à gauche. 

Couleurs : Contrastes entre couleurs complémentaires. 

Oeuvres similaires : 

Louis Comfort Tiffany. Jésus et Nicodème. Vitrail.

Louis Comfort Tiffany. Paysage avec Chute d’eau. Vitrail. (1920).

Louis Comfort Tiffany. Chanson de Printemps. (1889).