English Website



Toutes les Analyses


Le Futurisme.


Marcel Duchamp. Nu Descendant un Escalier N°2. ( 1912).  




 




Laisser un commentaire ou un avis.  


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 



Laisser un commentaire ou un avis.  

Marcel Duchamp. Nu Descendant un Escalier N°2. ( 1912). 147 x 89 cm 

Marcel Duchamp est un artiste très polyvalent, en règle générale ses œuvres constituent une rupture radicale avec les formes d’art traditionnels. C’est le cas ici. 
Ce rendu du mouvement s’inspire du futurisme, qui cherche à représenter le mouvement du monde moderne, et, par les formes très géométriques, l’œuvre s’apparente aussi au cubisme. Pourtant on classe aussi parfois Duchamp avec les Surréalistes… La toile qui décompose le mouvement d’un corps en différentes parties évoque à la fois le cinéma et le photographie. En photographie lorsque l’on augmente le temps de pose (c’est à dire d’exposition) on obtient une image en mouvement si le sujet bouge. Au cinéma une caméra qui filme au ralenti donne un peu ce genre d’image fractionnée. Nous avons des aspects simultanés d’une forme qui se déplace dans l’espace ce qui est l’inverse du cubisme qui représente des formes immobiles vues sous différents plans. Par contre une chose est évidente c’est le dynamisme de l’œuvre. Et l’on peut comparer cette démarche à celle de Degas avec ses ballerines au début de la photographie dont les œuvres semblaient dire : « voyez, moi aussi je peux le faire… » 

Le point de vue du spectateur est situé en hauteur. Puis le regard suit le mouvement et descend. 

La première silhouette se trouve sur la ligne de force verticale droite entre 2 points naturels d’intérêt. Les répliques sont situées sur le point naturel d’intérêt supérieur gauche.

Les parties du corps suivent la règle du tiers qui est celle de la composition. En haut la tête et le cou, au milieu le buste, en bas les jambes. 

L’œuvre est construite sur la grande diagonale descendante. Si l’on se fie aux bustes on peut dénombrer 6 silhouettes différentes qui se suivent. 

Détails : 

Les visages ont un aspect surprenant, comme s’il s’agissait d’un cosmonaute recouvert d’un casque. 

Les membres ressemblent à des pelles pour creuser la terre. 

Les seuls éléments statiques sont les marches de l’escalier en bas à gauche. 

Lumière : La toile, est éclairée de la droite et d’en bas. 

Couleurs : Harmonie entre couleurs chaudes qui évoquent le bois.

Toiles Similaires : 

Marcel Duchamp. Portrait de Joueurs d’Échec. (1911). 

Marcel Duchamp. La Mariée. (1912).

Giacomo Balla. Dynamisme d'un Chien en Laisse. (1912). Futurisme.