Les Nouvelles techniques.
 Voir aussi : Encaustic Art by Liza.

Liza (Fernande Garay)



Les Techniques  




         






Laisser un commentaire ou un avis.  

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous   
 
Qui sommes nous ?    
 Liens 




Laisser un commentaire ou un avis.  


Les Nouvelles techniques en Art Pictural.
Liza (
Fernande Garay)

Pour la réalisation d'une œuvre le choix des techniques varie en fonction de l'effet recherché. 
La peinture à l'huile et l'acrylique s'adaptent à tout type de réalisation. 
L'aquarelle et l'émail peint sont utilisés pour des travaux de taille moindre qui requièrent une grande finesse.
On distingue en général deux groupes principaux de techniques : les peintures à base d'eau, dites « tempera » et les peintures à base d'huile.
Toutes les sociétés anciennes de la Méditerranée connaissent et pratiquent la tempera, une technique à base d'eau et parfois d'œuf. La cire, qui évite l'effritement de la couche picturale, a également été employée. Les pigments sont le plus souvent d'origine minérale ; afin d'obtenir 
différentes nuances, on les chauffe plus ou moins, on les réduit en poudre et on les mélange. 
Depuis la dernière guerre, l'emploi des peintures de synthèse s'est développé afin de répondre de manière plus souple aux exigences des artistes. Il s'agit d'émulsions composées de résines de synthèse de type vinylique ou acrylique (matières plastiques). Elles possèdent un grand pouvoir couvrant, ce qui permet de les utiliser même sur des supports particulièrement difficiles, comme le béton ou le ciment. Elles sèchent en peu de temps et évitent ainsi à l'artiste l'inconvénient majeur de la peinture à l'huile. En outre, les couleurs sont remarquablement stables et presque inaltérables dans le temps.
Liza (Fernande Garay) utilise une technique à base de cire mélangée parfois à de l’acrylique pour certaines œuvres.
La difficulté est de trouver la bonne température de cuisson, car l’œuvre passe au four, ainsi que la durée adéquate de celle-ci.
L’effet est impressionnant et les œuvres ont un caractère très surréaliste. 
La matière prend beaucoup de volume et donne beaucoup de profondeur de champ. Les œuvres nous transportent dans un monde 
parallèle proche du rêve. 

Les couches picturales s'organisent (comme la peau) en trois zones (ébauche, reprise et finition) ayant chacune une fonction bien particulière. Cet ensemble doit constituer un système pictural cohérent mettant en adéquation effet visuel et solidité de l'œuvre. Différentes façons de préparer les supports souples ou rigides (préparations à base de colle de peau de lapin ou de caséine, enduits émulsionnés, enduits 
acrylo-vyniliques) et différentes techniques de base : détrempes, huile, émulsions peuvent ainsi être associées, pourvu que certaines règles soient respectées.

Temperas à l'oeuf, techniques à l'huile et émulsions chaque artiste doit mettre au point un système pictural adapté à sa propre recherche, en utilisant tous les effets de transparence et d'opacité, de brillant ou de mat, de légèreté ou d'empâtement. Choix d'une texture et réglage de la porosité des enduits en fonction de l'effet final recherché et de la nature des couches picturales. Ébauches maigres ou grasses. Préparation et utilisation de médiums à l'huile à partir de matériaux bruts (huiles, résines, cires) et d'émulsions huile-colle. 
Utilisation des glacis. De multiples possibilités sont offertes par les émulsions huile dans l'eau et d’eau dans l'huile. 
Les Techniques à la cire : ces systèmes picturaux basés sur l'utilisation de la cire à froid: combinaisons de détrempes à la cire en dispersion associée à différentes colles, de cire en solution et de bâtons de cire colorées.