Coquelicots en Liberté. Milly.
Aquarelles et pastels. 64x64 cm (2008).


Le Monde de Milly.

Aquarelles et techniques mixtes de Milly. 


Milly. Le Moulin de Cucugnan

Les Analyses






Laisser un commentaire ou un avis.
 

Site Web   Contact Presse : Milly (email) Tel : 06 63 87 33 12  Facebook 

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous   
 
Qui sommes nous ?    
 Liens 





Laisser un commentaire ou un avis.  

Milly. Coquelicots en Liberté. Aquarelles et pastels. 64x64 cm (2008).

Le coquelicot est une fleur de la famille des pavots. Jusqu’au 16ème siècle, le coquelicot se nommait coquericot, forme ancienne de cocorico, le chant du coq, car la couleur rouge écarlate de la fleur évoque la crête du coq. 
Le coquelicot a beaucoup inspiré les peintres, les impressionnistes bien sur, Monet avec son Champ de Coquelicot en 1873 toile dont la composition est reprise presque à l’identique par Renoir la même année dans Chemin Montant dans les Hautes Herbes et Van Gog avec des champs de Coquelicots en 1889 et 1890. 
Ici les coquelicots sont montrés en gros plan et en plein air. Il s’agit du contraire d’une nature morte. Pas de vase, des fleurs, des feuilles, de la couleur, du mouvement, on peut presque sentir le souffle du vent. 

Les coquelicots sont vu de prés et en gros plan. De face à la hauteur des yeux.

Le groupe de fleurs est situés à l’avant plan, au milieu des 4 points naturels d’intérêt de l’œuvre. 

Le haut de l’œuvre est à dominante verte et bleue les couleurs froides, le bas à dominante jaune et rouge, les couleurs chaudes. 

Les fils barbelés, les tiges des fleurs, les branches constituent une trame naturelle de laquelle feuilles et fleurs se détachent. 

Détails : On reconnait ici des grandes marguerites, elles aussi en liberté. 

Ce détail de l’œuvre, fait de fleurs diverses, pourrait constituer une toile abstraite. 

Le zoom révèle une multitude de teintes rouges, roses, orangées. La liste des nuances de la couleur rouge est longue, corail, écarlate, vermeil, garance, vermillon, cinabre, alizarine, le rouge coquelicot en fait aussi partie…



L’artiste et le point de vue se trouvent en contrebas par rapport au moulin. 
1ère surprise l’axe des ailes du Moulin se trouve placé sur le entre géographique de la toile. 

Le corps du moulin se situe sur la ligne de force verticale droite. Il occupe 2 points naturels d’intérêt. 

Les espaces pleins, le moulin et la végétation, se trouvent en bas et à droite. Le haut et la gauche sont réservés aux vides, ici au ciel et à ses multiples reflets. 
Le moulin est ainsi mis en valeur par l’espace vide qui se trouve devant lui et lui permet de respirer, c’est la manière la plus esthétique pour cadrer un sujet principal. 


L’œuvre est construite sur la grande diagonale ascendante de gauche à droite.
Cette diagonale induit 2 triangles un contenant le ciel et le second contenant la terre le bâtiment et la végétation. Symboliquement le moulin est bien le lien entre ciel et terre, entre esprit et matière. 

Détails : 

Au milieu du ciel les nuages ont une forme qui se voudrait aléatoire mais qui ici représente nettement une femme aux cheveux longs regardant vers le haut.
Il peut y avoir de belles illusions dans les formes des nuages du ciel mais il n’y a pas de hasard en peinture. L’œuvre naît de la main de l’artiste. 

La végétation est représentée tantôt de manière précise et appliquée mais aussi de façon abstraite et par des raccourcis. 

Sur la façade du moulin la fenêtre est ouverte, une plante se trouve sur le rebord.
Sur le mur des taches et couleurs aléatoires…. Mais si l’on regarde avec attention on distingue la silhouette d’une femme, son bras droit tendu vers l’avant sa main gauche tenant une palette. Ce mur est un miroir. 

Lumière : La lumière semble provenir du haut de l’œuvre. Les coquelicots sont en plein soleil.

Couleurs : Contrastes entre complémentaires. 

Toiles Similaires : Van Gogh. Champ de Coquelicots. (1889). Claude Monet. les Coquelicots près de Vétheuil. Claude Monet. Les Coquelicots. (1873). Renoir. Chemin Montant dans les Hautes Herbes. (1873).