English Website



Le Baroque.

Toutes les Analyses


 
Jan Brueghel L’Aîné. (1568 – 1625).
Nature Morte avec des Iris, des Tulipes, des Roses, des Narcisses 
et une Fritillaire dans un Vase en Céramique. 





 





Laisser un commentaire ou un avis.
 



Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 





Laisser un commentaire ou un avis.  

Jan Brueghel L’Aîné. (1568 – 1625).

Nature Morte avec des Iris, des Tulipes, des Roses, des Narcisses et une Fritillaire dans un Vase en Céramique. (1607- 08). 66 x 49 cm. 
26 par 19 1/4 in.

Jan Brueghel l'Ancien (ou Jan Brueghel l’Aîné), dit Brueghel de Velours est le second fils de Pieter Brueghel l'Ancien, il naît quelques mois avant la mort de son père. 
Il est d'abord l'élève de sa grand-mère, Marie de Bessemers, qui lui enseigne la miniature et l'aquarelle, ce qui lui permet d'obtenir une finesse, une délicatesse et une grande précision du coloris. Il se fait rapidement une réputation comme peintre de fleurs et de fruits. Il adopte comme son frère l'orthographe Breughel. Amis de Pierre-Paul Rubens on lui doit de nombreux tableaux de fleurs, genre dans lequel il excelle, ainsi que des compositions bibliques.
Ses coloris sont éclatants et sa touche suave et délicate. On est surpris ici par le grand nombre de fleurs différentes présentes dans ce bouquet. La composition a été réalisée dans l’atelier du peintre. Il y a des fleurs communes, des roses des tulipes mais aussi des fleurs diverses dont certaines sont plus rares. Au pied du vase des fleurs coupées et des insectes, une mouche, une chenille, un hanneton. Pour Brueghel l’Aîné 2 mots suffisent : précision de la touche et éclat de la couleur. 
Ce tableau est mis en vente par Sotheby's Londres le 3 juillet 2013 à 7.00 H. 

Le point de vue du spectateur est situé au milieu de la toile. Les couleurs chaudes ou claires étant majoritaires ce sont les couleurs froides (bleues) qui se détachent et guident le regard. Celui-ci monte immédiatement. 

La composition est extrêmement rigoureuse. Un groupe de fleurs aériennes est positionné au-dessus de la ligne de force supérieure, un groupe plus compact au centre, le pot en céramique et la table se trouvent en dessous de la ligne de force inférieure. Le tout est encadré par les 4 points naturels d’intérêt. 

Couleurs froides et couleurs chaudes sont harmonieusement réparties sur la toile.
Néanmoins les couleurs froides dominent en haut et les couleurs chaudes sont majoritaires en bas. 

La partie haute et la partie basse de l’œuvre sont bien délimitées. Une grande quantité de tiges et de fleurs, donc de lignes directrices, s’élancent vers le haut. Et ce des 2 côtés du tableau. L’artiste utilise les 2 grandes diagonales. 


Détails : 

En plaçant côte à côte une fleur bleue et une fleur orangée le peintre associe 2 couleurs complémentaires. 

La lumière vient se refléter en 2 points du vase en céramique. Ceci accentue le réalisme de la toile. 
Au pied du vase parmi les fleurs tombées : une mouche une chenille, un hanneton… 

Cette rose rouge sur un fond vert est une association entre 2 couleurs complémentaires. 

Lumière : La composition est éclairée de la gauche. 

Couleurs : Contrastes entre couleurs chaudes et froides. Contrastes entre couleurs complémentaires.

Toiles Similaires : 

Jan Brueghel L’Aîné. Bouquet. (1603). 

Jan Brueghel L’Aîné. Vase de Fleurs. 

Jan Brueghel L’Aîné. Vase de Fleurs.