English Website

 


Toutes les Analyses


 
Thomas Cole ((1801- 1848). Le Gobelet des Titans. (1833). Hudson River School.




 






Laisser un commentaire ou un avis.  

 


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 



Laisser un commentaire ou un avis.  

Thomas Cole ((1801- 1848). Le Gobelet des Titans. (1833). Hudson River School.

Fondateur de l’Hudson River School Thomas Cole est réputé pour la grandeur et la majesté de ses paysages. Il utilise souvent le fantastique à des fins spirituelles dans ces œuvres. Dans la mythologie grecque, Les Titans, enfantés par Ouranos, le Ciel, et Gaia, la Terre, sont dotés d’une taille immense et d’une force énorme. Ils sont 6. Leurs noms sont : Océan, Coeos, Crios, Hypérion, Japet et Cronos. Ils ont pour frères les Hécatonchires et les Cyclopes dits ouraniens, et pour sœurs les six Titanides. Emprisonnés par leur père dans les profondeurs de la Terre après leur naissance, les Titans sont libérés par Cronos, le plus jeune d’entre eux. Celui-ci, après avoir attaqué et mutilé Ouranos, lui succède en tant que maître de l’Univers.
Cronos conçoit avec Rhéa : Zeus, Hestia, Déméter, Héra, Hadès et Poséidon.
Devenu adulte, Zeus engage une longue et terrible lutte contre son père, avec l’aide de ses frères et sœurs et des autres dieux olympiens. Les Titans sont vaincus et, à l’exception d’Océan, précipités dans le Tartare, où ils sont surveillés par les Hécatonchires. Ce gobelet d’un titan placé au bord de la falaise laisse imaginer la taille de son propriétaire….Le paysage, comme souvent dans les œuvres de Cole est ouvert, on voit de l’eau et la mer. Le regard du spectateur est guidé par le gobelet et les éléments du paysage. 
La ligne d’horizon est assez haute, le point de vue du spectateur est un peu plus bas ce qui fait ressortir le contenu du gobelet. 
Le gobelet est placé sur 3 point naturels d’intérêt. 2 sont sur la ligne de force horizontale haute, 1 à l’intersection de la ligne horizontale basse et de la ligne verticale droite. 
L’œuvre peut se diviser en 3 tiers. En bas une zone assez sombre en haut une zone très lumineuse et entre les 2 une zone intermédiaire. Ce dégradé de bas en haut du sombre vers le clair permet d’attirer le regard au loin…
Les lignes directrices du premier plan guident le regard vers le gobelet puis au loin… 
Détails :
Au pied du Gobelet des chutes, une station balnéaire et des baigneurs. 
Dans la coupe on perçoit des voiliers qui naviguent et des bâtiments sur les berges de cet énorme lac artificiel. Les proportions sont gigantesques…
Au loin derrière le gobelet une étendue d’eau, la mer ou un lac… 
Lumière : La lumière provient du ciel à l’arrière plan. Elle vient se refléter à l’intérieur de la coupe et légèrement sur le sol à gauche. 
Couleurs : Il existe un fort contraste clair obscur entre le haut et le bas de la toile.
En ce qui concerne les couleurs leurs teintes sont soit claires soit sombres, elles contrastent peu entre elles. 
Toiles Similaires : 
Thomas Cole. Les Chutes du Castkill. (1826). 
Thomas Cole. Paysage Romantique avec une Tour en Ruine. (1832).