English Website



Hudson River School.

Toutes les Analyses


Martin Johnson Heade. (1819 – 1904). Le Marais de la Grande Floride. (1886). 
Hudson River School.




 




Laisser un commentaire ou un avis.
 


 


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous     
Qui sommes nous ?   
 Liens 



Laisser un commentaire ou un avis.  



Martin Johnson Heade. (1819 – 1904). Le Marais de la Grande Floride. (1886). 

État du sud-est des Etats-Unis la Floride possède une superficie de 151 940 km2. 
Le paysage que l’on voit ici correspond à la région des Everglades, située au sud de l’État. Les Everglades sont constitués de marécages et d'îlots recouverts d'une végétation luxuriante : pins, palmiers, cyprès, mangroves. L'ensemble de la région a été érigé en parc national. Ce paysage est un modèle de composition. Au premier plan l’eau et tout de suite à gauche la végétation qui guide le regard du spectateur en douceur au loin. L’avant-plan bien détaillé donne encore plus de profondeur de champ à cette image. Ici l’artiste peintre par son cadrage, par sa précision et sa technique devient pratiquement photographe… 

Le point de vue du spectateur se trouve juste au dessus de la ligne d’horizon. 

Les arbres principaux se situent sur les lignes de force et sur les points naturels d’intérêt. 

Le ciel occupe presque 2 tiers de l’espace pictural, l’eau moins d’un tiers. 

L’œuvre est construite sur la grande diagonale ascendante de gauche à droite.
Ce qui est remarquable dans ce paysage c’est que les arbres et la végétation à gauche au premier plan guident tout de suite le regard au loin. 

Détails : 

Comme souvent ces marais sont un refuge pour bien des espèces d’oiseaux dont les échassiers. 

Simple hasard ou volonté esthétique les nuages semblent être le prolongement du feuillage des arbres. 

Au premier plan, dans l’eau, les fleurs des nénuphars ou nymphéas ne sont plus au soleil et se ferment.

Lumière : La toile est éclairée d’en haut et de la gauche. 

Couleurs : Harmonie entre couleur chaudes. 

Toiles Similaires : 

Martin Johnson Heade. La Grande Floride au Crépuscule. (1887).

Martin Johnson Heade. Bruit Calme, Long Island.