Le Cubisme.

 








 


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous     Qui sommes nous ?      Liens 





Laisser un commentaire ou donnez votre avis : 


  Nom ou Pseudo : 

  2 + 2 :    (Anti robots)

 Nom du Tableau ou Thème :   Artiste :


 Donnez une note sur 20 :    (Facultatif). 

 Commentaire : 

  





1/ Votre adresse mail ne serra pas visible, 

2 /Nous n'utilisons pas les adresses mails, 
sauf pour répondre en privé si besoin.

Voir guide sur votre navigation ici.

Il n'y a pas de cookies ici ! Téléchargez cookieviz

Bien des sites que vous utilisez chaque jour ne respectent même pas cela...  

Les Sites sont déclarés à la
CNIL. (Depuis 2002 et 2006). Même si cela n'est plus obligatoire. 



Le Cubisme (1907- 1940) 

Le Cubisme constitue le point de départ de l'art moderne. Cette révolution picturale se fait à Partir de 2 peintres : Pablo Picasso et Georges Braque. Cézanne avait montré que le visible pouvait se réduire à des formes géométriques élémentaires, les cubistes vont pousser cette démarche jusqu'à sa conséquence extrême. Le terme cubisme vient d'un critique d'art qui a qualifié les œuvres de Braque de : " bizarreries cubiques ". Le cubisme ne s'attache pas au contenu au sens psychologique du terme, il est une réflexion sur la forme, la représentation et le processus créateur. Le visible est restitué sous une forme uniquement picturale qui renonce à la perspective, l'objet est vu simultanément sous toutes ses facettes. La simultanéité est plus significative encore que l'utilisation de formes géométrique. Dans sa seconde phase (de 1909 à 1912 à peu prés) le cubisme brise les formes du sujet et révèle une nouvelle conception de l'espace pictural. Les formes et l'espace, le bidimensionnel et le tridimensionnel se confondent dans une architecture complexe de lignes et de plans : c'est la période du cubisme analytique. Le motif vu sous d'innombrables aspects devient presque méconnaissable. Les œuvres sont très proches de l'abstraction et la palette est pratiquement monochrome. Dans une troisième phase le cubisme synthétique le réel est recomposé à partir d'une écriture conceptuelle quasi abstraite. La palette est plus colorée et des matériaux " réels " sont intégrés aux toiles souvent par collage.