English Website




Toutes les Analyses


Louis Comfort Tiffany. Paysage avec Chute d’eau. Vitrail. (1920).

Art Nouveau







Laisser un commentaire ou un avis.  



Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous     
Qui sommes nous ?   
 Liens 




Louis Comfort Tiffany. Paysage avec Chute d’eau. Vitrail. (1920).

Dans l’art du vitrail un sujet relativement simple peut avoir un impact visuel très important. C’est le cas ici. L’œil exercé le repère immédiatement. Les contrastes entre couleurs complémentaires sont nombreux et violents. Bleu et orange, rouge et vert. Les couleurs froides répondent aux couleurs chaudes car l’œil lorsqu’il perçoit une couleur appelle automatiquement sa complémentaire. C’est ce que découvre Eugène Chevreul en 1839 et qu’il énonce dans un ouvrage intitulé : De la loi du contraste simultané des couleurs et de l'assortiment des objets colorés. 
Bien des peintres se sont intéressés aux écrits de Chevreul, et notamment Delacroix, Seurat et Signac. Chevreul découvre que pour modifier la valeur d’une couleur il suffit de modifier la couleur qui l’entoure. Car les couleurs s’influencent les unes aux autres. Ici nous avons le fond jaune du ciel qui fait ressortir le bleu. Ce même bleu appelle sa complémentaire orange située à coté de lui mais aussi à l’avant plan. Le vert des arbres et de la nature contraste violemment avec le rouge des fleurs. Tiffany fait varier les tons de la couleur du verre donc c’est toute une série de tons différents qui contrastent et se répondent. Avec le zoom vous verrez que de petites touches de bleus sont présentes un peu partout sur le vitrail. Elles répondent aux vastes zones jaunes et oranges. Les couleurs du vitrail possèdent naturellement beaucoup de lumière et d’éclat. Donc les effets de contraste sont amplifiés par le vitrail et nos yeux ne peuvent pas s’en plaindre. 

La ligne d’horizon est assez haute et le point de vue du spectateur également. 

La cascade se trouve sur la ligne de force basse, le massif de fleurs rouges sur la ligne de force gauche. 2 points naturels d’intérêt sont utilisés. 

L’air et l’eau occupent à peu près un tiers de l’espace pictural, la végétation occupe les 2 autres tiers. 

L'œuvre est construite sur la grande diagonale ascendante de gauche à droite.

Détails : 

Il y a des touches de bleu en des endroits où on ne les attend pas.

Si elles sont à proximité 2 couleurs complémentaires comme le bleu et l’orange contrastent fortement.

Avec les couleurs chaudes des fleurs il y a des touches de bleu et de violet. 

Lumière : Le vitrail est éclairé d’en haut à gauche. 

Couleurs : Contrastes entre couleurs complémentaires. 

Oeuvres similaires : 

Louis Comfort Tiffany. Jésus et Nicodème. Vitrail.
Clic pour voir l’analyse.

Louis Comfort Tiffany. 2 Anges. 1910. Vitrail. 

Louis Comfort Tiffany. Chanson de Printemps. (1889).