English Website


 


Toutes les Analyses


Chanson de Printemps. Louis Comfort Tiffany. 
Vitrail d’après la toile de William Adolphe Bouguereau. (1889).


Art Nouveau




 





Laisser un commentaire ou un avis.  



Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
 
Qui sommes nous ?   
 Liens 



Chanson de Printemps. Louis Comfort Tiffany. Vitrail d’après la toile de William Adolphe Bouguereau. (1889).

Ce vitrail a été réalisé par Tiffany d’après le tableau de William Bouguereau. En bas à droite clic sur la flèche jaune pour aller du vitrail au tableau et comparer les 2. William Bouguereau, est un peintre français classique représentatif de la peinture académique. Il a énormément de succès auprès des acheteurs américains, au point qu'en 1878 lors de la première rétrospective de sa peinture pour l'exposition internationale de Paris, l'État ne peut rassembler que 12 de ses œuvres, le reste de sa production est aux Etats-Unis. Voilà pourquoi il a inspiré Louis Comfort Tiffany. 
Des scènes idylliques, champêtres et bucoliques constituent son répertoire. Nombres de ses tableaux illustrent les thèmes des liens familiaux et de l'enfance, mais son thème de prédilection est l'image de la femme. Il est très influencé par Ingres et ses portraits de Vénus. Avec Cabanel, Gervex et Gérome son nom est associé au genre du nu académique. Son rendu est lisse et minutieux. Le peintre impressionniste Edgar Degas invente même le verbe « bouguereauter » pour désigner ironiquement l'action de fondre et de lisser le rendu pictural de cette manière. En allant du vitrail au tableau on se rend vite compte que le tableau met le modèle en valeur tandis que le vitrail fait ressortir le paysage. La lumière et les couleurs du vitrail en font une œuvre d’art beaucoup plus décorative. Chez Bouguereau la ligne est précise, la grâce du modèle et des anges est mise en valeur. Dans le vitrail de Tiffany c’est le paysage et la couleur de ses multiples détails qui dominent. 

Dans le tableau de Bouguereau le ciel est visible en haut à gauche. Tiffany ajoute du ciel sur la droite bien plus bas pour faire ressortir le paysage. Ceci abaisse le point de vue du spectateur et rétablit l’équilibre entre le modèle, qui domine chez le peintre, et le paysage. 

Le modèle est toujours en position centrale mais il occupe beaucoup moins d’espace en ce qui concerne le vitrail. 

Dans le vitrail le modèle n’occupe plus qu’un peu plus du tiers de l’espace pictural et il est bien plus bas. 

L'œuvre est construite sur la grande diagonale ascendante de droite à gauche.

Détails : 

Les fours des ateliers Tiffany pouvaient produire du verre de plus de 5000 couleurs différentes. De plus notez qu’un même morceau de verre peut se transformer et changer de couleurs (Jaune, vert orange). 

Au milieu des couleurs froides, quelques couleurs chaudes ressortent davantage. 

Dans un vitrail la nature peut parfois avoir des couleurs surprenantes. 

Lumière : Le vitrail est éclairé d’en bas à gauche. 

Couleurs : Contrastes entre couleurs complémentaires. 

Oeuvres similaires : 

Louis Comfort Tiffany. Jésus et Nicodème. Vitrail.
Clic pour voir l’analyse.

Louis Comfort Tiffany. 2 Anges. 1910. Vitrail. 

Louis Comfort Tiffany. Ange avec une Lampe. Vitrail.